Champagne et Tour de France, une longue histoire

15/07/18

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

Le 29 juillet prochain, le matin du dernier jour de course, quelque part après le départ à Houilles, sur la route des Champs-Elysées, le porteur du maillot jaune du Tour de France trempera ses lèvres dans un verre de champagne, pour satisfaire à la tradition séculaire. Malgré la loi Evin et à l’instar du football,…

Cet article est réservé aux abonnés.

Trois questions à Marc Madiot

31 janvier 2018 - Conférence de presse de présentation de l'équipe cycliste Groupama FDJ - Pavillon Vendôme - Paris - Marc Madiot "Le champagne, le vélo et nos partenaires ont un ADN rural commun" Marc Madiot est le manager de l'équipe professionnelle française numéro un, Groupama-FDJ. Juste avant le départ du Tour de France, il a répondu à nos questions, entre bulles et roues de vélo. Une coopérative champenoise partenaire du Tour de France, Groupama, assureur mutualiste (300 000 sociétaires en France), sponsor principal de votre équipe cycliste : il y a des liens dans tout cela ? Oui bien sûr, on se retrouve tous dans les valeurs de la coopération et du mutualisme. D'ailleurs, FDJ et Groupama étaient des enseignes faites pour se rencontrer à un moment donné. Ces deux entreprises sont très fortement présentes dans le monde rural. Le trèfle à quatre feuilles d’un côté, le village et les sillons de l’autre, ça touche un peu les mêmes populations. Vous y voyez d'abord ce lien avec le tissu rural ? Vous savez, le vélo, ce sont d’abord et avant tout les villages. Les racines de notre sport sont à la campagne, autour des clochers. C'est là que nous roulons. Ce sont ces paysages que les caméras de télévision montrent pendant le Tour de France. Et avec les coopératives de champagne, cela se rejoint. Ces mondes qui paraissent si éloignés, par leur ADN rural, ont des réflexes de fonctionnement identiques. Quelle place a le champagne dans les courses cyclistes ? C'est un moment de festivité. Champagne, c’est synonyme de victoire. A 95 % du temps, quand on gagne une course ou une étape, on ouvre une bouteille de champagne, en France ou ailleurs. La victoire, on la célèbre au champagne.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Bragelogne-Beauvoir, un vignoble prêt à monter en flèche

Les deux villages, fusionnés en 1973, voient l’avenir en vert — et en bleu avec la trame de la Sarce qui retrouve des couleurs — et espèrent séduire une clientèle œnotouristique en quête d’espaces préservés et accueillants. Avec ses forces vives, vigneronnes entre autres, Bragelogne-Beauvoir, commune située aux sources d’une vallée dynamique, peut croire en l’avenir.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole