Evaluer les perspectives d’évolution des salariés

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Lors des négociations qui ont précédé la présentation de la réforme de la formation professionnelle, les partenaires sociaux ont réaffirmé l’importance accordée à la conduite des entretiens professionnels (art 10 de l’ ANI du 22 février 2018). Ces entretiens  doivent continuer à être “un véritable outil de dialogue social dans l’entreprise, un temps d’échange privilégié…

Cet article est réservé aux abonnés.

L’apprentissage également en passe d’être réformé

Le projet de transformation de l’apprentissage a été présenté en février 2018 et devrait être repris dans la loi pour choisir son avenir professionnel. Ce projet poursuit deux objectifs : offrir un statut d’apprenti plus attractif pour les jeunes et lever les freins pour permettre aux entreprises de s’engager dans l’apprentissage. Il propose 20 mesures concrètes pour transformer l’apprentissage en France. Parmi les mesures à suivre qui pourraient avoir des conséquences directes sur l’embauche des apprentis, sont notamment prévus une simplification du système de financement de l’embauche des apprentis (avec la mise en place d’une aide à l’embauche des apprentis unique qui pourrait dépasser les 6000 euros pour un contrat d’apprentissage de 2 ans), l’assouplissement des conditions d’entrée en apprentissage (possible tout au long de l’année) et des cas de rupture du contrat d’apprentissage sans résiliation judiciaire (une rupture unilatérale par l’employeur pourrait être possible en cas de faute grave, inaptitude, force majeure ou exclusion du CFA ; l’apprenti pourrait également, sous certaines conditions, pouvoir démissionner).

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La Délégation des Employeurs au cœur des enjeux champenois

Les deux années écoulées ont été riches en activités pour les employeurs de main-d’œuvre viticole : la Délégation qui les représente et défend leurs intérêts a été mobilisée sur tous les fronts, multipliant les échanges aussi bien avec les services de l’État, les organismes qu’avec les partenaires de la filière champagne.

Mise en service généralisée du nouveau service TESA Simplifié

L’extinction du Tesa Simplifié était initialement prévue en 2017, suite à la généralisation de la déclaration sociale nominative (DSN). Toutefois, la profession viticole et la MSA n’ont jamais cessé de militer pour le maintien de cette offre reconnue et appréciée par les utilisateurs.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole