La Champagne au Patrimoine mondial enfin visible sur l’autoroute

Quelque huit ans après l’inscription des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au Patrimoine mondial de l’UNESCO, des panneaux d’animation culturelle évoquant cette reconnaissance universelle de notre AOC vont émailler les secteurs régionaux des autoroutes A4 et A 26.

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur : Alain Julien

Le groupe Sanef, qui exploite 1 807 km d’autoroutes, principalement en Normandie, dans le Nord et l’Est de la France, est en train de remplacer l’ancienne signalétique touristique et culturelle sur les axes traversant la Champagne viticole pour de nouveaux panneaux thématiques.
Désireuse de valoriser auprès des usagers des grands axes autoroutiers l’inscription de la Champagne au Patrimoine mondial, la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne s’est rapprochée du groupe Sanef pour élaborer et valider cette nouvelle signalétique vantant les sites remarquables l’AOC Champagne de ses environs.

« Ce sont donc 54 nouveaux panneaux marron qui vont se dresser sur l’A4 et l’A26, dans les deux sens de circulation, dont 16 évoquent les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne. En plus de faire la part belle au Patrimoine mondial, cette refonte a permis d’introduire de nouveaux sites touristiques et culturels, tels que les églises à pans de bois, le château des Princes de Condé ou encore le musée du Champagne et d’Archéologie d’Épernay », a indiqué le groupe Sanef dans un communiqué.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Vitry-en-Perthois, par monts et par vins

Sublimée par les coteaux, pâtures et bocages qui font la beauté naturelle des Paysages de la Champagne, la commune de Vitry-en-Perthois, terre de Chardonnay, se raconte à travers ses vins, ses monts et son patrimoine historique.

Du mythe à la réalité : qui a inventé le champagne ?

À quoi bon poser cette question, la réponse n’est-elle pas connue d’avance ? Pourtant les historiens spécialistes de la vigne et du vin sont divisés sur le sujet. La démarche initiée par Jean-Luc Barbier, ancien directeur du Comité Champagne et chargé d’enseignement à l’Université de Reims, permet de prendre de la hauteur sur cette interrogation en assemblant les éléments du puzzle, afin d’aboutir à une explication qui apparaît alors d’évidence.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole