La Champagne profitera-t-elle des vacances franco-françaises de la saison 2020 ?

1/07/20

Temps de lecture : 5 minutes

Auteur :

Si certaines tendances récentes sont encourageantes, la saison 2020 ne ressemblera pas aux années précédentes. Le ralentissement des flux touristiques pèsera nécessairement sur la destination Champagne et c’est dans un contexte très particulier que la saison estivale s’amorce. Expert-Conseil Tourisme à la Chambre d’agriculture de la Marne, Alexandrine Davesne partage ses réflexions en insistant sur…

Cet article est réservé aux abonnés.

Travailler l’engagement émotionnel

Accueillir des visiteurs dans le cadre d’une offre oenotouristique, c’est d’abord leur promettre un temps de découvertes et de plaisirs partagés. L’œnotourisme, c’est avant tout une prestation de service où la vente de vin n’est pas systématique. Vendre un produit et vendre un service, ce n’est pas la même chose ! Dans le cadre d’une offre touristique, l’acte d’achat du vin sera la résultante d’une alchimie entre un service donné et le ressenti du client vis-à-vis de l’expérience vécue. Il y a parfois des écarts importants entre en ce que le vigneron souhaite proposer à ses visiteurs, la réalité de l’expérience délivrée et le ressenti du client. C’est pourquoi, lors de la dégustation, la qualité perçue du produit peut être nettement influencée par l’expérience délivrée. On peut trouver un vin formidable lors d’un moment de convivialité extraordinaire, devant un point de vue magnifique et ne pas le trouver aussi bon de retour à la maison ! A l’inverse, un irritant, une émotion négative (embarras, anxiété, frustration, ennui…) pourra altérer la perception sensorielle du vin, dégrader l’image du domaine et impacter l’acte d’achat. L’engagement émotionnel lors de l’accueil au domaine est crucial et nécessite un travail tant sur le parcours de découverte que sur le contenu délivré. C’est un chemin gagnant/gagnant que doit prendre le vigneron qui accueille sur son exploitation. A.D.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Bragelogne-Beauvoir, un vignoble prêt à monter en flèche

Les deux villages, fusionnés en 1973, voient l’avenir en vert — et en bleu avec la trame de la Sarce qui retrouve des couleurs — et espèrent séduire une clientèle œnotouristique en quête d’espaces préservés et accueillants. Avec ses forces vives, vigneronnes entre autres, Bragelogne-Beauvoir, commune située aux sources d’une vallée dynamique, peut croire en l’avenir.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole