La forêt des âmes

4/11/17

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Une forêt d’exception, 200 à 300 comédiens amateurs, une déambulation avec figurants et sculptures, une scène au cœur des Faux… Tel sera le format de la clôture de la résidence initiée par le Parc naturel régional de la Montagne de Reims avec la compagnie artistique du Diable à 4 Pattes. Rendez-vous du 6 au 10…

Cet article est réservé aux abonnés.

Trois questions à Olaf Holm, directeur du Parc naturel régional de la Montagne de Reims

Pourquoi avoir fait le choix d'initier une telle résidence ? D'abord et avant tout pour créer du lien. Entre les gens bien entendu. Entre les communes également. Mais aussi du lien avec notre institution, le Parc, afin de permettre aux habitants de nous découvrir autrement. Tout cela autour de ce que nous avons tous en commun : un patrimoine, une histoire. Et puis, c'était une manière différente de parler de notre territoire. A un an de la fin de ce projet, quel bilan en tirez-vous ? Positif ! Sans aucun doute. Un réseau s'est mis en place : des habitants, associations, communes ont appris à se connaître et mis en place des collaborations concrètes de part et d'autre de notre territoire pour mener à bien des projets. Le regard porté sur le Parc a évolué :  on nous voit davantage comme une structure active, qui propose et qui agit, comme une ressource au service du territoire et de ses habitants. Et puis cette résidence a donné des idées : d'autres communes ou groupes de communes se lancent dans des projets de ce type. C'était un de nos objectifs : impulser, innover, expérimenter fait partie de notre mandat ! Une résidence qui se clôturera avec un projet ambitieux ? Oui. Nous sommes très contents. Ce spectacle va être unique... il va se passer quelque chose. Le lieu est déjà si particulier. Depuis le début, nous nous disions qu'il y avait une synergie à trouver entre cette forêt et cette résidence. Et c'est chose faite. L'histoire imaginée par Le Diable à 4 Pattes va résonner dans cet univers... Je pense sincèrement que ce sera un grand moment.

Le Champagne Louis de Sacy, partenaire de l'événement

Un premier mécène, le champagne Louis de Sacy, implanté sur la commune de Verzy depuis treize générations, s’associe à ce projet. Afin de donner la dimension voulue à cet événement quelque peu exceptionnel, et pour compléter le soutien de la Région Grand Est, du Département de la Marne et de la DRAC Grand Est. Choix a en effet été fait de susciter des partenariats privés. Contacts : Marie-Claude Mouny (PNRMR, responsable communication) - 03 26 59 65 97 ou mc.mouny@parc-montagnedereims.fr ou Typhen Ferry (Le Diable à 4 Pattes - administratrice, responsable projets) - 07 69 88 83 84 ou tferry@diable4pattes.org

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Bragelogne-Beauvoir, un vignoble prêt à monter en flèche

Les deux villages, fusionnés en 1973, voient l’avenir en vert — et en bleu avec la trame de la Sarce qui retrouve des couleurs — et espèrent séduire une clientèle œnotouristique en quête d’espaces préservés et accueillants. Avec ses forces vives, vigneronnes entre autres, Bragelogne-Beauvoir, commune située aux sources d’une vallée dynamique, peut croire en l’avenir.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole