Le champagne « fil rouge » des Foires de Champagne 2019

Temps de lecture : 4 minutes

Auteur :
Pour la 72e édition des Foires de Champagne – 170 exposants, 45 000 personnes attendues, 20 000 m2 d’exposition ! — une innovation se fait jour, et pas des moindres, puisque le champagne tient la vedette au Cube pendant 9 jours. « C’est notre fil rouge », annonce Marc Sebeyran, maire-adjoint de Troyes, en promettant de le retrouver dans toutes les allées et dans toutes ses dimensions. Le SGV s’est joint à l’événement en affichant sa grande campagne de communication dans le Hall 3. L’œnotourisme est évidemment associé à cette thématique champagne qui va faire pétiller la foire.

« C’est la vision du champagne d’aujourd’hui qui va être présentée au public au fil de cette 72e édition des Foires de Champagne. La campagne du Syndicat général des vignerons s’inscrit dans cette logique de modernisation de l’image du champagne. Elle montre qu’il n’est pas un vin réservé aux seuls moments exceptionnels », a insisté Marc Sebeyran, premier adjoint au maire de Troyes et vice-président de la Région Grand Est. Lors d’une conférence de presse récente, l’élu a détaillé avec les multiples acteurs de l’événement annuel aubois, les différentes animations proposées à compter du samedi 25 mai (jusqu’au dimanche 2 juin). Associé à l’œnotourisme, le champagne se taille la part du lion. Avec ce « fil rouge » étiré sur 9 jours, la foire se transforme véritablement en « porte d’entrée » de la Côte des Bar. Pour autant, Marc Sebeyran et Lise Patelli, président de Troyes Champagne tourisme laissent entendre que ce n’est là qu’un début : « Nous commençons raisonnablement », affirment-ils. Alors, que sera l’édition 2020 ?
Un programme diversifié autour du champagne
Le Hall 2 du Parc des expositions accueillera un pôle majeur de cette thématique Champagne avec l’expo De la vigne au vin. Sur cet espace de 400 m² seront proposées plusieurs collections (lire en encadré), des démonstrations, des ateliers de dégustation, ainsi que la mise en avant de l’œnotourisme dans l’Aube.
A l’entrée du Cube, l’immersion champagne débutera par un parcours olfactif conçu par Infosaveurs. « Il s’agit d’un parcours initiatique ludique et pédagogique centré sur les arômes essentiels du champagne. Il permet de découvrir et d’identifier les arômes fondamentaux révélés par une coupe de nectar champenois », indiquent les organisateurs en incitant les visiteurs à mettre le nez dedans.
En ressortant de là, ces visiteurs tomberont nez à nez cette fois avec un drôle d’engin destiné à montrer comment l’innovation s’est emparée du matériel viticole. L’enjambeur dernière génération Bakus sera de sortie en effet et il devrait en étonner plus d’un avec son mode de fonctionnement et ses capacités de travail. « C’est un robot 100 % autonome et 100 % électrique. Avec son autonomie de 10 heures, il peut œuvrer à diverses tâches dans les vignes, de jour comme de nuit », révèlent-ils en précisant que le machine est développée et fabriquée par la start-up rémoise VitiBot mais en omettant de dire qu’elle a été fondée par un jeune ingénieur aubois, fils de vignerons à Couvignon. Un robot intelligent made in Champagne, donc. Attention, ne pas confondre cet engin avec un mastodonte installé un peu plus loin puisque l’Armée de Terre occupe également les lieux avec un char Leclerc !
Au-delà de la technique, le champagne inspire les artistes. Ce volet sera abordé à travers une collection unique et exclusive de six modèles de sculptures en effervescence imaginés par Gingolph Gateau pour la Maison Chassenay d’Arce. « Des robes en devenir, sculptures textiles figées dans leurs écrins de verre… » Par ailleurs, en pleine année Renoir dans l’Aube, une exposition sera consacrée aux « Champagnes de Renoir ».
« Depuis toujours, œnologues, chefs de caves et vignerons aiment s’imprégner de l’image du peintre Pierre-Auguste Renoir et de sa palette de couleurs pour décrire la magie des assemblages champenois. Le Centre culturel « Du côté des Renoir » et ses maisons de champagne partenaires (9 en tout) ont décidé d’aller plus loin encore dans cette démarche d’association de l’art et des grandes cuvées », notent Marc Sebeyran et Lise Patelli. Ils incitent le public à imaginer des « accords parfaits » : « Dégustez ce champagne et dites-nous à quel tableau vous avez envie de l’unir ? »
Par ailleurs, un quiz sera soumis aux personnes engagées dans un véritable jeu de piste à travers les différentes expositions de la thématique champagne. A la clé, des lots à gagner !

“Oenotourisme : innovons pour exister” : une table ronde le 29 mai

Dans le cadre des Foires de Champagne, une table ronde est proposée sur la thématique “Oenotourisme : innovons pour exister”. Plusieurs intervenants y partageront leur expérience :
– Amandine Crépin, directrice de la Mission Unesco Coteaux, Maisons et Caves de Champagne.
– Sixtine Consigny, consultante et blogueuse « Les oenovateurs ».
– Etienne Bertrand, président de l’association Cap’C.
– Didier Leprince, président du Comité départemental du tourisme de l’Aube.
– Delphine Dumont, Champagne Dumont – créatrice de l’offre oenotouristique « L’empreinte des fées ».
Rendez-vous le 29 mai à 11 heures au Cube à Troyes.
Sur toute la durée de la foire, le CDT de l’Aube propose une découverte des activités œnotouristiques déployées sur la Côte des Bar : dégustation de champagne, visite de caves, balades dans le vignoble, survol du vignoble en montgolfière, hébergements, manifestations autour du vignoble… Pour mettre le champagne à la bouche, des films pédagogiques signés du CDT de l’Aube et du Comité Champagne seront projetés.

Avec le temps, le champagne a pris de la bouteille

©DR


Outre des expositions consacrées aux étiquettes de champagne (avec l’association Œno Galerie), aux capsules (avec l’association Ribo-Cap’s Placomusophile) et aux flûtes (avec le Musée du Cristal de Bayel), une surprise attend les visiteurs avec une mini présentation émanant du Musée de la bouteille ancienne, basé à Celles-sur-Ource. Benoît Tassin, dirigeant de la maison de champagne éponyme est incollable sur le sujet de l’évolution de la bouteille tant du point de vue technique qu’historique. A travers sa collection on mesure les adaptations successives, liées à la maîtrise de l’effervescence.
« Vouée au départ au service du vin, la fonction de la bouteille a évolué avec une volonté d’améliorer la qualité du breuvage, ainsi que sa conservation, surtout au XVIIe siècle, grâce aux progrès des techniques verrières. De cette dernière fonction découle celle d’élaboration du champagne dans la bouteille », explique le vigneron champenois en montrant des bouteilles soufflées à la bouche, très éloignées des bouteilles standardisées et allégées que nous connaissons aujourd’hui. Dans son musée, il dispose de trois vitrines pour montrer aux œnotouristes comment le champagne a pris de la bouteille avec le temps. Sur la foire, il restreint son propos à une évocation résumée dans une seule vitrine : « Les grandes étapes sont là », promet-il. De quoi inciter les badauds à se projeter ensuite dans la Côte des Bar pour en savoir plus dans cette cave labellisée Vignobles & Découvertes sur cet objet indissociable de la saga du champagne au fil des quatre derniers siècles.

<h2><strong>« Sommelier d’un jour » : cap ou pas cap ?</strong></h2> <p>Les vignerons aubois labellisés Vignobles & Découvertes et l’équipe du CDT de l’Aube invitent les amateurs de champagne (et de vin en général) à devenir « Sommelier d’un Jour ». Pour ce faire, des ateliers dégustations sont organisés, avec au menu une découverte du processus d’élaboration, une initiation au monde de la sommellerie olfactive/gustative, une dégustation comparative, une dégustation de mono-cépages et d’assemblages. Après cela, le champagne n’aura plus de secrets pour les participants, lesquels pourront, et c’est le souhait des organisateurs, devenir de « vrais ambassadeurs du territoire, en capacité de promouvoir l’Aube en Champagne au-delà des frontières… » Bref, une heure d’échanges passionnés, de découvertes et d’astuces pour mieux connaitre le produit phare de la Champagne, le tout dans un cadre immersif. « Cette parenthèse oenotouristique en plein cœur de Troyes donnera envie d’aller pousser la porte des caves des producteurs de champagne à travers l’appellation », espèrent-t-ils.<br /> <strong>Où et quand ? </strong>Les week-ends et jeudi férié à 15 h et 17 h. Le lundi, mardi, mercredi et vendredi à 15 h, 17 h et 18 h 30. Sur l’espace œnotourisme de l’exposition « De la vigne au vin » (fond du Hall 2). Tarif : 10€/personne (en plus du billet d’entrée aux Foires de Champagne). Inscription sur : <a href="http://www.foiresdechampagne.com/sommelier/">www.foiresdechampagne.com/sommelier/</a></p>
<h3>Mais encore…</h3> <p><strong>Dégorgement, greffage, taille : démonstrations en pagaille. </strong>Les élèves et professeurs du CFA Viticole de Bar-sur-Seine, proposent des démonstrations de dégorgement de bouteilles de champagne. Par ailleurs, les mardi 28 et mercredi 29 mai, la Corporation des Vignerons de Champagne réalise des démonstrations de taille et de greffage de la vigne, sur le stand éphémère.<br /> <strong>Classement au patrimoine mondial de l’Unesco : quel cheminement. </strong>En 2015, les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ont été inscrits sur la prestigieuse liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, dans la catégorie des « Paysages culturels évolutifs vivants ». Une exposition retrace tout le cheminement qui a permis d’aboutir à cette consécration.<br /> <strong>Collecte de bouchons pour Les étincelles de Loucas. </strong>Plusieurs points de collecte seront mis à disposition sur les Foires de Champagne afin de récupérer les bouchons en liège. Recyclés, ils permettront le financement de diverses thérapies dont a besoin Loucas, un enfant atteint d’Infirmité Motrice Cérébrale.</p>

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Champagne, Italie, Allemagne, Efow : « Construisons une Europe active » 

Les enjeux européens pour la viticulture étaient au cœur des débats de l’assemblée générale du SGV le 11 avril à Épernay, avec une table ronde animée par Pascal Bobillier-Monnot, le directeur adjoint aux Affaires politiques réunissant Riccardo Ricci Curbastro, à la tête de la Fédération européenne des vins d’origine (Efow), Maxime Toubart dans son rôle de vice-président d’Efow et Klaus Schneider qui préside le la Fédération des associations viticoles d’Allemagne (DWV).

Plus d’un siècle de syndicalisme champenois en héritage  

Franc succès pour l’assemblée générale du Syndicat Général des Vignerons, qui a rassemblé plus de 1 000 personnes le 11 avril au Millésium d’Épernay. Au programme : le point sur les actions menées en 2023 et les grands enjeux pour l’avenir de la filière, avec comme fil rouge les 120 ans du syndicalisme champenois.

Le Groupe des Jeunes Vignerons donne rendez-vous dans 30 ans

Dérégulation, innovation variétale, évolution du climat, modes de consommation... Le Groupe des Jeunes Vignerons a sondé ce que pourrait être le monde vitivinicole à l’horizon 2050 dans quatre scénarios inspirés des études de prospective de FranceAgriMer et de l’Institut Agro Montpellier, lors de leur assemblée générale le 29 mars à Vertus.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole