Le rouge en guise d’emblème

Temps de lecture : 4 minutes

Auteur :

On vient d’abord à Bouzy pour le coteau rouge. Antérieur à la naissance du champagne il est la figure de proue d’une commune où les confréries participent d’une manière active au rayonnement du terroir. Une image forte qui contribue à faire découvrir les autres richesses de ce secteur prestigieux de la Côte des Noirs. La…

Cet article est réservé aux abonnés.

Saint-Basle sauvée par la loterie

bouzy11L’église Saint-Basle doit sa sauvegarde à la générosité d’un paroissien. Louis-Médard Yvonnet, qui avait gagné à la loterie des lingots d’or en 1851 et investi dans sa restauration. Elle fut achevée en 1856 grâce à des souscriptions publiques. L’ancienne église romane fut vendue puis démolie dans les années qui suivirent. Parmi les éléments du mobilier intérieur, ne subsistent que l’autel en marbre gris et rouge du XVIIIe siècle, rejoignant le transept sud de la nouvelle église, ainsi qu’une statuette qui est classée. L’orgue de l’église a été fabriqué en 1855 par Pierre-Alexandre Ducroquet. Il fut transféré de l’église Saint-Jacques de Reims à celle de Bouzy en 1891. En 1984, à la suite de la restauration de l’orgue par Christian Millot, sa partie instrumentale est inscrite sur la liste des monuments historiques. Les fonts baptismaux en marbre du XVII ème siècle sont classés au monument historique à la même occasion. Sur des dessins de Jean-Paul Agosti, Alexandre Benoit réalise en 2006 des vitraux sans plomb, sans ciment et ni collage du verre, d’une hauteur de 4, 5 mètres et d’un seul tenant. Cela constitue une première mondiale.  

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

En Champagne, le bio entend rester dans la course 

Bien que la progression de la viticulture bio marque un peu le pas en 2023, les acteurs de cette filière ont des raisons d’espérer dans un monde meilleur. D’abord parce que la professionnalisation de l’ACB se poursuit, ensuite parce que les multiples actions menées portent leurs fruits. Enfin, parce que l’esprit partenarial dans lequel ils s’inscrivent doit leur permettre de « peser » davantage dans les débats.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole