Les vignes sous bonne Garde

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

A deux mètres du sol, les cavaliers de la Garde républicaine se voient de loin. Ce qui sert leur mission de surveillance et de dissuasion. En dix ans, ces gendarmes sont devenus incontournables dans le paysage champenois, bien accueillis durant la vendange par les vignerons et habitants des villages. On connaît la Garde républicaine pour…

Cet article est réservé aux abonnés.

La gendarmerie fortement mobilisée

Partout dans l’appellation, les gendarmes sont fortement mobilisés pendant la vendange qui accueille 120 000 saisonniers. Prenons l’exemple des brigades de Dormans et Châtillon-sur-Marne, que dirige le lieutenant Yohan Colas. 22 personnels assurent leurs missions de sécurité publique, dans et autour des 29 villages mais aussi sur les axes routiers. La liste des infractions et interventions varie peu : « Vols dans les véhicules qui restent ouverts, bagarres, vols de sacs posés au pied des rangs de vignes, interpellation de personnes recherchées… », confirme le lieutenant Colas. Lequel insiste sur un autre aspect important qui concerne l’accueil des saisonniers : « Lors d’une mise à disposition d’un terrain pour les vendangeurs, les hébergeurs doivent penser à le signaler à leur assurance, afin d’être bien couverts. »

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La déclaration du micro-BA en détail

Comme chaque année, il est temps de déclarer ses revenus ! Les exploitants soumis au régime du micro-bénéfice agricole (micro-BA) doivent déclarer leurs recettes dans une annexe de la déclaration générale des revenus : la 2042 C-PRO.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole