Neuville-sur-Seine : la typicité vigneronne

Temps de lecture : 4 minutes

Auteur :

La Seine et ses deux bras donnent un charme tout particulier à Neuville-sur-Seine, un vieux village de vignerons encore dans son jus. La statue de Notre-Dame-des-Vignes veille sur la prospérité de cette bourgade viticole parmi les plus importantes de la Côte des Bar. Longtemps balloté entre la Bourgogne et la Champagne, Neuville-sur-Seine a finalement choisi…

Cet article est réservé aux abonnés.

La coopérative Clérambault fidèle aux démarches qualitatives

La coopérative de Neuville-Buxeuil est née en 1951 avec 38 vignerons pour 44 ha. Elle compte aujourd’hui 200 hectares plantés et 92 exploitations actives sur les terroirs de Neuville-sur-Seine, où elle a son siège, et ceux de Buxeuil, Celles-sur-Ource, Courteron, Polisy, Polisot, Gyé-sur-Seine.  Habituée aux démarches qualitatives, la coopérative Clérambault (nom d’un ancien seigneur templier) affiche ses ambitions en matière de valorisation de la matière première et de développement durable. Présidée par Emmanuel Mannoury depuis 2005, elle s’est notamment spécialisée dans la production de vins rouges à destination des assemblages de champagne rosé, avec une production record en 2018 de 2700 hl sur un total de 13 300 hl, la situant en seconde position pour cette production en AOC Champagne. Elle est par ailleurs en pointe en matière de certification avec 80 hectares en VDC et 30 hectares en bio et biodynamie. « Nous sommes à l’écoute du marché et des besoins de nos adhérents et nous nous adaptons », commente Stéphane Jacquet, son directeur. Du sur-mesure pour les adhérents Ecoute qui porte ses fruits, puisque cette coopérative, certifiée ISO 9001 et ISO 22 000 est passée de 143 ha en 2007 à 200 ha aujourd’hui ! La coopérative peut compter sur le professionnalisme du service technique et œnologique de l’Union auboise dont elle fait partie des coops fondatrices en 1967. Elle travaille, à travers notamment l’Union auboise, avec les plus grandes maisons de négoce en Champagne, et fait aussi du sur-mesure pour ses adhérents, comme en témoignent les investissements qui vont être réalisés en 2020. En l’occurrence, l’extension du quai de réception des raisins et l’installation de petites cuves afin d’élaborer des cuvées parcellaires et de répondre aux demandes de vinification à façon. En 2019, la coopérative a en outre investi dans deux nouveaux pressoirs de 4000 kg et s’est dotée d’une salle de 25 fûts. Sous la marque Champagne Clérambault, elle commercialise 110 000 bouteilles, principalement sur le marché français et dans les circuits traditionnels de distribution. « Notre ambition est de maintenir les volumes et de progresser en valeur », souligne Stéphane Jacquet qui est attaché à la politique d’accueil de la société. Des soirées dégustation pour des clubs affaires, des visites du vignoble en 4x4 jusqu’à Notre-Dame-Des-Vignes sont organisées à la demande. Enfin, cerise sur le gâteau, la coopérative fêtera ses 70 ans en 2021 et accueillera la Route du champagne en fête en 2022.

Repères

Nombre d’habitants : 448. Nombre de déclarants : 91. Surfaces plantées : 318 ha. Pinot noir : 268 ha. Chardonnay : 40 ha. Meunier : 5 ha. Pinot blanc : 5 ha. Arbane : 3 ares. Petit meslier : 21 ares. Pinot gris : 7 ares. Sources : Comité Champagne

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections législatives : ce que la Cnaoc retient du scrutin

« Après une campagne législative éclair et tumultueuse, quelles sont les perspectives pour la filière viticole et que peut-on attendre de cette nouvelle Assemblée nationale alors que l’agriculture a été la grande absente des débats lors de ces élections ? », s’interroge la Confédération nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vin à Appellations d’origine contrôlées (Cnaoc).

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole