Un Mondial de la capsule 2020 entre tradition et innovation

12/02/20

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :
Le week-end des 7 et 8 mars, Le Mesnil-sur-Oger sera en fête. Le village va drainer des milliers de visiteurs en provenance de la région, de l’Hexagone et même de l’Europe, autour d’un événement devenu incontournable en Champagne : le Mondial de la Capsule, de la Vigne et du Vin. Les collectionneurs de plaques de muselet et d’objets divers liés à l’univers champenois (produits publicitaires, matériels anciens…) auront cette fois l’occasion de découvrir une capsule innovante signée par une nouvelle société régionale et destinée à donner (encore) de la valeur ajoutée aux bouteilles élaborées par l’UPR. Cette coopérative imaginative accueille l’événement dans ses murs et nul doute que la foule va s’y presser à nouveau.

Contrairement aux mondiaux sportifs, le Mondial de la capsule n’a pas lieu tous les quatre ans, il est biennal ! Car particulièrement attendu par les placomusophiles impatients de venir trouver la capsule rare lors de ce rendez-vous prisé des chineurs de tous bords. Grâce à l’énergique brocanteur d’Athis, Pascal Dorme, concepteur et organisateur de cet événement champenois qui dépasse largement les frontières de l’appellation en attractivité, mais aussi grâce aux opérateurs de la commune du Mesnil-sur-Oger très mobilisés le temps d’un week-end placé sous le signe de l’œnotourisme, plusieurs milliers de personnes vont converger vers la Côte des Blancs. Et elles devraient y trouver leur bonheur les 7 et 8 mars durant « Le Mesnil en fête », une manifestation qui agrège neuf producteurs de champagne, un hôtel-restaurant, une auberge, deux gîtes chambres d’hôtes, une boulangerie, un golf, un greeter, une galerie d’art… « Il y en aura pour tous les goûts et pour toutes les bourses », annoncent les promoteurs de ce Mondial 2020, heureux de servir la cause du champagne à travers l’une des pièces emblématiques de l’univers champenois : la capsule. Un véhicule d’image et de communication qui dépasse largement sa fonction originelle.

« Au-delà d’une simple journée de vente et d’échange de capsules et d’objets en lien avec le champagne, notre Mondial se doit d’être un événement festif, riche en propositions », déclarent les organisateurs, passés maîtres dans l’art de conjuguer tradition et innovation. Parmi les nouveautés de cette édition, se profile un « ébouriffant défilé de mannequins sur le thème du champagne », assuré par le coiffeur Christopher Ploix et son équipe d’artistes sparnaciens. Pour sa part, le viticulteur Bernard Launois ouvrira les portes de son Musée de la Vigne et du Vin où sera dévoilée une grande fresque composée de près de 50 000 capsules. Celles-ci étant aimantées, l’œuvre peut être amenée à évoluer dans le temps au gré des inspirations artistiques. Le secret est bien gardé autour de cette création qui doit interpeller les visiteurs. Mais ils ne seront pas au bout de leurs surprises…

UPR : l’imagerie lenticulaire appliquée à la capsule

En quête d’innovation et de différenciation, Gilles Marguet, directeur de la Coopérative UPR (champagne Le Mesnil), a un peu mis la pression sur Guillaume Cardot et Samuel Guérin, deux jeunes créateurs de capsules de champagne incités à croiser leurs compétences respectives pour répondre à sa demande : la création d’une capsule à imagerie lenticulaire. C’est à dire capable de faire apparaître deux images différentes sur une même capsule en fonction de l’angle porté par le regard sur l’objet. Ce genre d'hologramme  existait sur des cartes postales un peu vintage, mais personne n’avait jamais appliqué cette technique à la capsule. Ils l’ont fait en un temps record et ont créé une société en commun, C Concept, à la fois pour orner - dès ce mois de mars - de nouvelles bouteilles de champagne signées Le Mesnil et pour développer une activité autour de cet objet qui suscite déjà pas mal de curiosité dans le vignoble. « La prouesse consistait à réaliser cette capsule à imagerie lenticulaire sur un espace limité à 21 mm de diamètre. Grâce à la technologie que nous avons fait breveter, nous doublons la surface de cet objet communicant », se réjouissent les créateurs, conscients de participer à une évolution de la capsule et, d’une certaine manière, à la valorisation du champagne. Ph.S.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Bragelogne-Beauvoir, un vignoble prêt à monter en flèche

Les deux villages, fusionnés en 1973, voient l’avenir en vert — et en bleu avec la trame de la Sarce qui retrouve des couleurs — et espèrent séduire une clientèle œnotouristique en quête d’espaces préservés et accueillants. Avec ses forces vives, vigneronnes entre autres, Bragelogne-Beauvoir, commune située aux sources d’une vallée dynamique, peut croire en l’avenir.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole