Villenauxe-la-Grande sait tirer profit de la terre

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

La renommée de la commune a longtemps tourné autour de l’argile et de la porcelaine dont les antiquaires et collectionneurs se disputent certaines œuvres de la manufacture. Aujourd’hui, le champagne participe à la vitalité de cette commune nord-auboise située  à la limite de la Marne et dans la continuité géographique de la côte de Sézanne….

Cet article est réservé aux abonnés.

Un écomusée de l’argile et des vitraux prodigieux

24 vitraux signés David Tremlett en association avec les maîtres-verriers de l’atelier Simon-Marq, de Reims.

Créé en 2007 sous l’impulsion de passionnés d’histoire locale, d’anciens mineurs d’argile et ouvriers porcelainiers, l’écomusée espace patrimoine propose un bon dans le passé à la découverte au quotidien des "Gueules Grises" et des "Culs Blancs". L’exploitation organisée et industrielle de l’argile est très ancienne puisque dès l’antiquité on trouve  un grand centre de production à La Villeneuve-au-Châtelot, près de Villenauxe-la-Grande et qu’au Moyen-Age il donne son nom au village voisin de Montpothier (Mont Le Potier). Le filon de Villenauxe-la-Grande, qui est encore exploité aujourd’hui, fut découvert par hasard au XIXe siècle par les frères Bellisson, lors de la construction de la ligne de chemin de fer. L’industrie fut prospère jusqu’à la fermeture de la manufacture de faïence et de porcelaine de la famille Tessier en 1992. Spécialisée dans la fabrication de statuettes et de petits sujets, la manufacture de Villenauxe-la-Grande bénéficiera de l’engouement grandissant pour les vacances dans les stations balnéaires avec le lancement, après l’exposition universelle de 1898, de ses célèbres "Souvenirs du bord de mer", qui deviendront le leader européen du souvenir touristique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, avec la séparation de la France en zones libre et occupée, la manufacture se tournera vers l’argile locale pour produire des objets en faïences qui deviendront de plus en plus variés au fil du temps pour faire face à la forte concurrence, notamment asiatique sur le marché des objets en céramique. L’église Saint-Pierre-Saint-Paul, construite du XIIIe siècle jusqu’au XVIe siècle, est classée monument historique. Victime de bombardements aériens le 13 juin 1940, elle reçoit des vitraux en grisaille. De 1990 à 2000 elle bénéficie d’un important travail de restauration de la toiture et des maçonneries extérieures. En 2001, le don d’un habitant, Maurice Boulley, complété par l’aide de l’Etat et de l’ensemble des collectivités locales, permettent la réalisation de 24 baies. Le jury sélectionne le projet de l’artiste britannique David Tremlett associé aux maîtres-verriers de l’atelier Simon Marq, de Reims. Les nouveaux vitraux sont inaugurés le 24 octobre 2005 par le ministre de la Culture. Accueil & Tourisme, 23 place Clemenceau, 03 25 21 38 94. http://villenauxelagrande.fr/

Repères

  • Surfaces plantées : 101 hectares.
  • Chardonnay : 83 hectares.
  • Pinot noir : 18 hectares.
  • Nombre de déclarants : 52.
  • Nombre d’habitants : 2734.
(Sources : Comité Champagne)    

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections européennes : CAP immédiat sur la PAC !

L’Europe du vin s’écrira à Bruxelles. Si en France, le scrutin a été largement favorable à la liste Rassemblement national (31%), en Europe, les résultats montrent un Parlement un peu plus à droite qu’en 2019, mais sans que les équilibres soient chamboulés, explique la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d'Origine Contrôlée (Cnaoc).

Venteuil, l’engagement vigneron en héritage

Venteuil fut l’un des berceaux de la révolte vigneronne de 1911 incarnée par Edmond Dubois, figure emblématique du village. Aujourd’hui encore, cette commune perpétue son histoire, imprégnée de l’abnégation de ses ancêtres pour défendre la Champagne et ses vins d’exception.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole