Villiers-Saint-Denis : efficacité et discrétion

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

A une quinzaine de kilomètres de Château-Thierry, la commune de Villiers-Saint-Denis a longtemps représenté un exemple en matière d’aménagement hydraulique des coteaux, dans cette partie axonaise de la Vallée de la Marne. Les vignerons poursuivent ces efforts, comme en témoigne la place croissante accordée à l’enherbement. Au cœur d’une vallée dont le débouché est situé…

Cet article est réservé aux abonnés.

Un château reconverti en hôpital

Le château est situé dans un parc boisé de 42 hectares. Il a été construit au XVIIIe siècle.

Il est très connu dans la région et bien au-delà. Le château de Villiers-Saint-Denis accueille aujourd’hui les locaux administratifs de l’hôpital, soit 3 pavillons destinés notamment à la rééducation fonctionnelle, aux soins palliatifs, à l’adaptation d’appareillages. Autrefois sanatoriums, les premiers pavillons ont ouvert leurs portes en 1930. Ils étaient réservés aux hommes afin d’enrayer la tuberculose qui faisait des ravages au sein de la population. L’établissement est situé dans un parc vallonné et boisé de 42 hectares. De l’extérieur, on peut admirer le château qui est inscrit au titre des monuments historiques. La propriété, qui fut une résidence du comte Alfred-Emilien de Nieuwerkerke, directeur des musées de France en 1849 puis surintendant des Beaux-Arts à partir de 1863, proche de Napoléon III, a été construite au XVIIIe siècle sur l’emplacement d’un château médiéval dont subsistent quelques rares vestiges. « L’écho des festivités organisées à Villiers dépassait fréquemment les murs du parc », écrit le docteur André Bocquet, historien du château, au sujet du comte Alfred-Emilien de Nieuwerkerke, qui vendit néanmoins cette propriété à son cousin le marquis de Gouy d’Arsy, futur maire de Villiers. L’église Saint-Denis, située à l’intersection entre les deux parties les plus anciennes du village, a été érigée au XIe siècle et achevée au XIIIe siècle. Elle est inscrite au titre des monuments historiques. A l’intérieur, on peut découvrir une statue de saint Denis datant du XVIe siècle ainsi que des fonts baptismaux de l’époque médiévale et une toile du XVIIe siècle représentant saint Fiacre.

Repères

Nombre d’habitants : 1083 habitants. Nombre de déclarants : 27. Surfaces plantées : 105, 73 ha. Chardonnay : 16, 80 ha. Meunier : 76, 90 ha. Pinot noir : 12, 03 ha. Sources : Comité Champagne

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections européennes : CAP immédiat sur la PAC !

L’Europe du vin s’écrira à Bruxelles. Si en France, le scrutin a été largement favorable à la liste Rassemblement national (31%), en Europe, les résultats montrent un Parlement un peu plus à droite qu’en 2019, mais sans que les équilibres soient chamboulés, explique la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d'Origine Contrôlée (Cnaoc).

Venteuil, l’engagement vigneron en héritage

Venteuil fut l’un des berceaux de la révolte vigneronne de 1911 incarnée par Edmond Dubois, figure emblématique du village. Aujourd’hui encore, cette commune perpétue son histoire, imprégnée de l’abnégation de ses ancêtres pour défendre la Champagne et ses vins d’exception.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole