Le SGV présent pour la première fois

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur :

Cette année et pour la première fois, le Syndicat général des vignerons de la Champagne était présent au Salon international de l’agriculture à Paris, sur le stand de la Région Hauts-de-France. C’est sous l’impulsion de Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France, que le SGV Champagne a bâti un projet de partenariat afin de valoriser l’appellation Champagne qui a commencé en novembre dernier lors de la “Journée champagne” à Lille.
Le SGV Champagne et la Région Hauts-de-France se sont associés une nouvelle fois afin de faire découvrir l’appellation Champagne et partager un moment privilégié avec les visiteurs.
Du 24 au 27 février 2018, huit producteurs, réunis sous la bannière collective Champagne de Vigneron, se sont succédé afin de faire découvrir une sélection de cuvées. Des ateliers oenologiques sur différentes thématiques ont également été proposés.
34 médailles d’or pour l’AOC Champagne
Le palmarès du Concours général agricole 2018 a été proclamé le 27 février, dans le cadre du Salon international de l’agriculture. Cette année, 34 cuvées de champagne ont été distinguées par une médaille d’or, 47 par une médaille d’argent et 14 par une médaille de bronze. Il est à noter également que le champagne Sanchez le Guédard, à Cumières, a reçu un prix d’excellence. Pour obtenir ce prix, il faut avoir participé aux trois dernières éditions et obtenu le meilleur ratio entre médailles et nombre d’échantillons présentés et primés au concours.
Le palmarès complet est à retrouver sur le site du Concours général agricole.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

En Champagne, le bio entend rester dans la course 

Bien que la progression de la viticulture bio marque un peu le pas en 2023, les acteurs de cette filière ont des raisons d’espérer dans un monde meilleur. D’abord parce que la professionnalisation de l’ACB se poursuit, ensuite parce que les multiples actions menées portent leurs fruits. Enfin, parce que l’esprit partenarial dans lequel ils s’inscrivent doit leur permettre de « peser » davantage dans les débats.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole