Après l’Assemblée, le Sénat

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Le SGV poursuit ses actions pour obtenir une vraie protection de la filière. Pour mémoire, le 24 et 25 mai en séance plénière à l’Assemblée nationale, aucun amendement proposé par le SGV et les organisations professionnelles nationales (Cnaoc, Cniv) n’a été voté et cela malgré le soutien de députés du vignoble. Mais la défense syndicale…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections législatives : ce que la Cnaoc retient du scrutin

« Après une campagne législative éclair et tumultueuse, quelles sont les perspectives pour la filière viticole et que peut-on attendre de cette nouvelle Assemblée nationale alors que l’agriculture a été la grande absente des débats lors de ces élections ? », s’interroge la Confédération nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vin à Appellations d’origine contrôlées (Cnaoc).

Vrigny ouvre le ban des Assemblées régionales d’été

Moment fort d’échanges entre les administrateurs du SGV et les adhérents des différents secteurs de l’Appellation, les Assemblées régionales d’été du SGV ont débuté le 1er juillet avec un programme riche : situation financière des exploitations, décision vendange, flavescence dorée ou encore les 10 ans de l‘inscription à l’Unesco.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole