Bon cru cette année

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :
Parmi les missions de la Corporation des vignerons de Champagne, la plus importante est la formation à la taille de la vigne. L’organisation de l’examen s’y rattachant a permis cette année à 440 candidats d’être admis sur les 644  présents.

Le taux de réussite est de 67,3 %. “C’est une bonne année”, précise Jean-Pierre Parisot, directeur de la Corporation. L’an passé, ce taux était de 65 %. Les centres d’examen sont répartis sur la Marne, l’Aisne et l’Aube, respectivement à Vertus, Crézancy et Bar-sur-Seine. Les candidats sont des salariés viticoles qui souhaitent obtenir une qualification, des salariés hors de la filière en reconversion professionnelle, des scolaires, des demandeurs d’emploi mais aussi par exemple des personnes envisageant de travailler les vignes issues d’un héritage.
Le jour de l’examen se décompose en trois temps. Une épreuve écrite avec une série de dix questions sur la réglementation de la taille champenoise. Puis direction les galipes pour la partie pratique. Devant les jurys constitués de viticulteurs, formateurs et techniciens, les candidats doivent tailler et lier huit pieds en Cordon de Royat en 35 minutes et huit pieds en Chablis en 40 minutes. Depuis la refonte de la grille d’évaluation, la Corporation ne tolère qu’une seule faute, qui n’est plus éliminatoire. La superposition et le chevauchement sont les erreurs les plus courantes. Dans ce cas, le candidat a 15 points d’enlevés sur un total de 60. Si malgré ce retrait il obtient la moyenne, il sera considéré comme reçu. Cette modification a entraîné une hausse du pourcentage de réussite.
Aides financières
La motivation du candidat lors de sa formation est également prise en compte, en cas de rachat éventuel de points avec une notation sur sa présence attribuée par les formateurs et moniteurs. Une grille d’implication a donc été définie pour chaque participant. D’autre part, depuis l’an passé, un nombre de points supplémentaires est octroyé pour la propreté du travail réalisé, avec le rangement des andains près de chaque souche. Des progrès ont été obtenus dans ce sens. La dernière ligne droite est l’oral où le candidat doit tirer au sort un sujet et en débattre devant le jury.
A noter que depuis 2014, grâce à la convention signée entre la Corporation et Groupama, des aides financières sont allouées aux participants les plus nécessiteux et répondant à certaines conditions. Une douzaine de personnes ont pu en bénéficier cette année. Pour les cours, il a été édité un livret par la Corporation, en partenariat avec l’AVC et le Comité Champagne. Ce fascicule est remis à chaque inscrit et constitue un excellent support d’apprentissage ou de révision. Il est actuellement en cours de réactualisation incluant quelques modifications. Comme par exemple au niveau du cahier des charges, avec entre autres un changement concernant les distances de plantation dans les parcelles à forte pente. Un autre point a trait aux nouvelles techniques de taille non mutilante qui vont être enseignées dès la prochaine saison. A savoir de ne pas raser au niveau des souches. Ne pas couper ras les charpentes en laissant un moignon afin que le cône de dessèchement ne se fasse pas dans la souche. Ces décisions font suite à une réflexion engagée pour comprendre les incidences de la taille sur le développement des maladies du bois que sont l’esca, l’eutypiose et le BDA.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Corporation des Vignerons : la certification toujours en question

Après deux années compliquées, la Corporation des Vignerons de Champagne a connu une reprise quasi normale de ses activités au cours de son dernier exercice. Seule ombre au tableau : la délicate question du renouvellement des certificats qui sanctionnent les formations de la taille, du greffage et de l’agroéquipement viticole.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole