Champagne Marin et fils : la générosité contre les bulles

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Eric et Sonia Marin ont opté pour une méthode originale pour financer l’aménagement de leur futur caveau de réception clientèle.
Ces manipulants d’Avirey-Lingey (Aube) accueillent actuellement les visiteurs dans leurs bureaux. Mais l’étroitesse des lieux ne leur permet pas suffisamment de mettre en valeur leur travail. Les vignerons ont donc construit un caveau destiné à l’accueil de leurs clients. Problème : après réévaluation, le coût de l’aménagement intérieur (environ 10 000 €) est hors budget et la banque leur ferme ses portes. Loin de baisser les bras et de laisser faire, Sonia et Eric ont donc monté un appel au financement sur la plateforme Miimosa, le site Internet de financement participatif dédié aux acteurs de l’agriculture et de l’alimentation.
1990 € ont déjà été récoltés, il reste moins de 21 jours pour atteindre l’objectif minimum de 6000 €. Faute de quoi, les dons seront reversés à leurs émetteurs…
Pour suivre ou soutenir leur projet sur Miimosa, c’est ici (lien). Et l’actu du domaine sur Facebook.
Au fait, c’est quoi le financement participatif ? Le principe est déjà connu de par le monde, sous le nom de crowdfunding. C’est une solution de financement qui en appelle aux dons des particuliers. Un entrepreneur a besoin de fonds pour soutenir un projet concernant son activité ? Il rencontre des donateurs via une plateforme web dédiée et gérée par une start-up. Ces donateurs soutiennent et permettent – lorsque l’objectif est atteint – à l’entrepreneur de réaliser son projet. En échange, le porteur de projet offre une contrepartie en nature. La start-up se rémunère en pourcentage sur les projets menés à leur terme.
A noter qu’un article consacré au financement participatif paraîtra dans La Champagne Viticole n°836 juillet/août 2017.
 

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Champagne, Italie, Allemagne, Efow : « Construisons une Europe active » 

Les enjeux européens pour la viticulture étaient au cœur des débats de l’assemblée générale du SGV le 11 avril à Épernay, avec une table ronde animée par Pascal Bobillier-Monnot, le directeur adjoint aux Affaires politiques réunissant Riccardo Ricci Curbastro, à la tête de la Fédération européenne des vins d’origine (Efow), Maxime Toubart dans son rôle de vice-président d’Efow et Klaus Schneider qui préside le la Fédération des associations viticoles d’Allemagne (DWV).

Plus d’un siècle de syndicalisme champenois en héritage  

Franc succès pour l’assemblée générale du Syndicat Général des Vignerons, qui a rassemblé plus de 1 000 personnes le 11 avril au Millésium d’Épernay. Au programme : le point sur les actions menées en 2023 et les grands enjeux pour l’avenir de la filière, avec comme fil rouge les 120 ans du syndicalisme champenois.

Le Groupe des Jeunes Vignerons donne rendez-vous dans 30 ans

Dérégulation, innovation variétale, évolution du climat, modes de consommation... Le Groupe des Jeunes Vignerons a sondé ce que pourrait être le monde vitivinicole à l’horizon 2050 dans quatre scénarios inspirés des études de prospective de FranceAgriMer et de l’Institut Agro Montpellier, lors de leur assemblée générale le 29 mars à Vertus.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole