Comment choisir la forme de société ad hoc ?

Plusieurs motivations peuvent conduire à mettre son exploitation en société : travailler en commun, ou au contraire dissocier des exploitations dans des structures juridiquement distinctes, protéger un patrimoine propre, faciliter la transmission de l’entreprise ou du patrimoine foncier, mieux gérer les prélèvements obligatoires et, si possible, les limiter…

Temps de lecture : 5 minutes

Auteur : Etienne Benedetti, SGV

Mais une fois prise la décision de principe, quelle forme de société choisir ? SCEA, EARL, Gaec, GFA, SARL, SAS… Abondance de sigles et embarras de choix. Lexique des sigles utilisés SCEA : société civile d’exploitation agricole (= SCEV pour société civile d’exploitation viticole) ; Gaec : groupement agricole d’exploitation en commun ; EARL : exploitation agricole à responsabilité limitée ; GFA :…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La déclaration du micro-BA en détail

Comme chaque année, il est temps de déclarer ses revenus ! Les exploitants soumis au régime du micro-bénéfice agricole (micro-BA) doivent déclarer leurs recettes dans une annexe de la déclaration générale des revenus : la 2042 C-PRO.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole