Aube : cultiver l’atout d’une valeur justifiée

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

Débouchés et commercialisation des champagnes bio ont été au cœur de l’opération Vignes bio ouvertes organisée le 10 novembre dernier au Champagne Fleury à Courteron dans la Côte des Bar. Une rencontre conviviale portée par le partage de différentes expériences  comme celle de la famille Fleury à Courteron pionnière de la viticulture en biodynamie en…

Cet article est réservé aux abonnés.

Préserver les ressources d'eau

De très nombreux points de captage présentent des traces de pesticides. Depuis plus d’une décennie plus de 400 captages sont abandonnés chaque année sur un total de 35 000 captages en France. Les mesures préventives coûtent 87 fois moins cher que les mesures curatives et les raccordements à d’autres réseaux. Or l’agriculture biologique est reconnue comme un mode de production très efficace pour la protection et la restauration de la qualité de l’eau. Une dynamique vertueuse qui devrait se poursuivre selon Sébastien Carré, conseiller Chambre d’agriculture. "Dans les 5 ans à venir 18 nouveaux produits de biocontrôle, dont une bonne partie bio, devraient arriver sur le marché. Des programmes de recherche préparent un matériel végétal (non OGM) plus résistant aux maladies. De nouvelles technologies offriront des gains en temps, précision, efficacité, sécurité et confort : tels les robots ou les drones", affirme-t-il.  

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

À vos agendas

LE CONSEIL STRATÉGIQUE POUR L’UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES EN VITICULTURE Les « Jeudis de la viti », c’est votre webinaire mensuel proposé par...

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole