Développement agricole : des aides existent pour se faire remplacer

S’impliquer dans le développement agricole, cela signifie s’absenter de son exploitation. Des aides permettent de financer une partie de votre remplacement en passant par le Service de Remplacement.

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur : La Rédaction

Viticulteurs, vous êtes engagés dans des actions de développement agricole et rural ? Grâce à l’aide Casdar du ministère de l’Agriculture, vous avez droit à une prise en charge partielle de votre remplacement lorsque vous assistez à des réunions ou formations si le sujet abordé fait partie des thèmes prioritaires définis par le Programme national de…

Cet article est réservé aux abonnés.

Une aide financière pour des thématiques ciblées

  • Mobilisation en faveur de l’économie, de l’emploi et des territoires via la création de chaînes de valeur équitables (nouvelle diversification, agriculture bio, HVE…) et le renouvellement des générations en agriculture (accompagnement installation et transmission, qualité de vie au travail, sens des métiers en agriculture…) ;
  • Recherche d’autonomie vis-à-vis des ressources fossiles et réduction des émissions de gaz à effet de serre (stockage du carbone…) ;
  • Amélioration de la résilience de l’agriculture face aux différents aléas en étant performant sur le plan économique et environnemental : valoriser et préserver la biodiversité agricole (diversification des productions, complémentarité élevage-culture…), adapter les systèmes de production face au changement climatique (gestion économe de l’eau notamment), renforcer la gestion intégrée de la santé animale et végétale (développement des mesures préventives ou alternatives) ;
  • Création de valeur au sein des filières ;
  • Mobilisation du levier numérique pour soutenir la conception, le pilotage, le déploiement et la valorisation de systèmes de production agricole innovants et performants.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Débloquer pour mieux arracher contre le dépérissement du vignoble

La lutte contre le dépérissement du vignoble passe immanquablement par la case arrachage. Que ce soit pour endiguer la propagation d’une maladie du bois ou pour rajeunir ses plants, les récoltants qui arrachent des parcelles de vignes en appellation d’origine contrôlée Champagne en vue de leur replantation, peuvent bénéficier depuis 2017 d’une sortie de la réserve.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole