Du champagne pris en otage pendant le transport

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Récemment, dans diverses situations, des caisses de champagne expédiées par des viticulteurs ne sont jamais arrivées à destination du client. Elles ont été retenues par un transporteur sous-traitant ou un intermédiaire dans le but de faire pression sur un débiteur autre que le vigneron expéditeur lui-même. Le premier cas, assez classique, découle de la loi…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Des cybergendarmes pour sécuriser les exploitations

Phishing, malware, rançongiciel, arnaque au téléphone ou par SMS… Toute personne ou entreprise connectée est une victime potentielle de la cybercriminalité. Dans les départements de l’AOC Champagne, des gendarmes spécialisés dans cette criminalité multiforme proposent des diagnostics de sécurité numérique aux exploitations viticoles.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole