Du champagne pris en otage pendant le transport

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Récemment, dans diverses situations, des caisses de champagne expédiées par des viticulteurs ne sont jamais arrivées à destination du client. Elles ont été retenues par un transporteur sous-traitant ou un intermédiaire dans le but de faire pression sur un débiteur autre que le vigneron expéditeur lui-même. Le premier cas, assez classique, découle de la loi…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La déclaration du micro-BA en détail

Comme chaque année, il est temps de déclarer ses revenus ! Les exploitants soumis au régime du micro-bénéfice agricole (micro-BA) doivent déclarer leurs recettes dans une annexe de la déclaration générale des revenus : la 2042 C-PRO.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole