Emmanuel Macron réservé sur la dernière campagne de Santé publique France, selon le CNIV

Les différentes organisations professionnelles de la filière vin dont le Syndicat Général de Vignerons ont interpellé le président de la République, Emmanuel Macron, sur la politique de santé publique à l’occasion de son passage au Salon international de l’agriculture.

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur : La Rédaction

La filière vin a exprimé sa vive inquiétude face aux campagnes de stigmatisation du vin, et notamment la récente campagne de Santé publique France, soutenue par le ministère de la Santé, intitulée « La bonne santé n’a rien à voir avec l’alcool ». Cette campagne qui met en scène des personnes trinquant à leur santé…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

En Champagne, le bio entend rester dans la course 

Bien que la progression de la viticulture bio marque un peu le pas en 2023, les acteurs de cette filière ont des raisons d’espérer dans un monde meilleur. D’abord parce que la professionnalisation de l’ACB se poursuit, ensuite parce que les multiples actions menées portent leurs fruits. Enfin, parce que l’esprit partenarial dans lequel ils s’inscrivent doit leur permettre de « peser » davantage dans les débats.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole