« Il est difficile de s’installer par achat de foncier »

Depuis 2021, la Coopération Agricole Grand Est, le SGV, la FDSEA et la Safer ont travaillé afin de voir aboutir le premier dossier de portage foncier viticole s’appuyant sur les GFAM de la Marne. Pour ce galop d’essai, c’est un jeune vigneron de la Vallée de la Marne qui sera maintenu sur une surface de 45 ares, alors que les successions familiales avaient compromis la pérennité de l’exploitation de ces surfaces. Jean-Marie Pougeoise, alors référent foncier pour La Coopération Agricole Grand Est, avait saisi l’opportunité de proposer une solution à ce jeune vigneron pour relancer la dynamique d’un partenariat avec les GFAM de la Marne. Entretien avec ce viticulteur retraité, initiateur du travail commun avec les GFAM de la FDSEA.

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

Pour quelles raisons avez-vous été amené à travailler sur le foncier champenois ? Jean-Marie Pougeoise : Mon premier travail en 1980 était conseiller à l’Adasea de la Marne ; cette structure s’occupait des problèmes fonciers pour aider les jeunes à s’installer. Car effectivement, pour un jeune, le problème numéro 1 c’est le foncier, que ce soit en achat…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Vrigny ouvre le ban des Assemblées régionales d’été

Moment fort d’échanges entre les administrateurs du SGV et les adhérents des différents secteurs de l’Appellation, les Assemblées régionales d’été du SGV ont débuté le 1er juillet avec un programme riche : situation financière des exploitations, décision vendange, flavescence dorée ou encore les 10 ans de l‘inscription à l’Unesco.

La Champagne au rendez-vous de ses engagements

Le 19 juillet, nous serons au bureau exécutif du Comité Champagne pour décider avec nos partenaires du négoce du rendement commercialisable de la prochaine vendange. C’est une décision que nous attendons tous, car elle va peser sur l’économie de nos domaines.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole