“La question est de savoir si le travail effectué par les viticulteurs (…) est quantité négligeable par rapport à une étude scientifique produite pour la SNCF qui ne tient en rien compte de nos observations.”

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur :

Xavier Planty, président de l’ODG Sauternes et Barsac, propriétaire de Château Guiraud (premier grand cru classé en Sauternes).

c-est-dit-xavier-planty

© Château Guiraud

Avec la Fédération des grands vins de Bordeaux (FCGB, 60 appellations et 6 000 viticulteurs), l’ODG de Graves et des vignerons à titre personnel, l’ODG Sauternes et Barsac a décidé mi-juillet de saisir le Conseil d’Etat contre le projet de Ligne à grande vitesse (LGV) au sud de Bordeaux, devant desservir notamment Toulouse (à partir de 2024) et Dax (2027). La filière viticole bordelaise conteste la déclaration d’utilité publique signée le 2 juin par le gouvernement, alors que la commission d’enquête a remis un avis négatif sur ce projet.
Xavier Planty, au-delà de s’opposer à la LGV, regrette les conséquences du tracé sur la vallée du Ciron, cours d’eau qui forme ces micro brouillards et participe au développement de la “pourriture” noble nécessaire à la production des vins blancs liquoreux. “C’est un équilibre fragile. Or, depuis le début, la SNCF fait des enquêtes sans jamais rien nous dire, sans jamais nous consulter”, a déploré Xavier Planty.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Une table ronde haute en couleur pour le centenaire de la Cnaoc

La Cnaoc a élu domicile à Beaune pour son Congrès du centenaire, du 24 au 26 avril. Un menu copieux était prévu pour l’occasion : une assemblée générale pour entériner son projet politique et son plan stratégique, un grand oral avec la Commission européenne pour un bilan de la dernière mandature, et un débat entre les six principales listes candidates au Parlement européen.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole