L’avenir sera ce que nous décidons d’en faire

4/05/17

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

La Champagne va bien. C’est vrai : malgré certains signaux d’alerte, malgré une sorte de bourdonnement incessant, tout va plutôt bien. Mais vous souvenez-vous de la fable de la grenouille ? Vous savez, cette fameuse grenouille que l’on plonge, pour la cuire, dans de l’eau froide, et que l’on ébouillante progressivement, afin qu’elle ne s’en…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Le futur nous appartient

Vos représentants élus au Conseil d’administration m’ont renouvelé leur confiance pour un nouveau mandat. C’est une fierté et un honneur pour moi de poursuivre la voie que nous avons tracée. Notre ambition a toujours été de construire jour après jour et dossier après dossier un syndicalisme fort et influent pour défendre au plus près les intérêts collectifs de notre beau vignoble. Avec vos administrateurs, nous nous inscrivons dans une continuité d’actions face aux défis qui nous attendent. Ces défis, nous les connaissons bien.

Bâtir ensemble notre avenir

D’année en année, je constate avec plaisir que vous êtes toujours plus nombreux à participer à nos Assemblées Régionales. Celles organisées en février ont été particulièrement riches et participatives.

Restons engagés

Une fois passées les superbes célébrations de la Saint-Vincent, il est temps d’entrer dans le dur de l’année 2024. Cela commence par une forte mobilisation des agriculteurs qui réclament légitimement de vivre dignement de leur métier. Nous sommes bien évidemment solidaires de leurs revendications et nous leur apportons tout notre soutien…

120 ans de syndicalisme viticole en Champagne

Cette année, nous célébrons la naissance en 1904 de la Fédération des syndicats de la Champagne. Il y a 120 ans, une poignée de viticulteurs champenois se sont unis pour dire « non ». Non à la misère et non à la fraude de certaines maisons de négoce peu scrupuleuses qui les privaient de revenus déjà très faibles. Ils voulaient simplement vivre dignement de leur travail.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole