Le conseil prud’homal d’Epernay quitte le palais de justice

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur :

Après le tribunal d’instance, le tribunal de commerce désormais rattaché à Reims, c’est au tour du conseil de prud’hommes d’Epernay de plier bagage pour déménager dans les locaux de Mairie 2, dans le quartier Bernon, sur les hauteurs de la cité sparnacienne.  L’installation devrait être effective l’été prochain au terme des travaux d’aménagement prévus par la municipalité.
Lors de l’audience solennelle de rentrée, la dernière dans les bâtiments du palais de justice, qui devrait être voué à l’accueil touristique, le nouveau président général du conseil, Arnold Chapuy (collège employeur) a évoqué d’une manière discrète cette décision acceptée à contre cœur. Lors de l’audience un bilan de l’annéée écoulée révèle que les activités de la juridiction sont en baisse, en particulier en section industrie (- 38, 24%), même si les autres sections augmentent. Au total le rôle a enregistré 94 affaires nouvelles en 2016, contre 118 en 2015, représentant une baisse de 20, 34 %. Une diminution qui inquiète le président général qui craint, avec la réforme de la procédure prud’homales dite “Macron”, “un alourdissement dans le formalisme de la saisine, à travers la requête estampillée CERFA”.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections législatives : ce que la Cnaoc retient du scrutin

« Après une campagne législative éclair et tumultueuse, quelles sont les perspectives pour la filière viticole et que peut-on attendre de cette nouvelle Assemblée nationale alors que l’agriculture a été la grande absente des débats lors de ces élections ? », s’interroge la Confédération nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vin à Appellations d’origine contrôlées (Cnaoc).

Vrigny ouvre le ban des Assemblées régionales d’été

Moment fort d’échanges entre les administrateurs du SGV et les adhérents des différents secteurs de l’Appellation, les Assemblées régionales d’été du SGV ont débuté le 1er juillet avec un programme riche : situation financière des exploitations, décision vendange, flavescence dorée ou encore les 10 ans de l‘inscription à l’Unesco.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole