Le ratafia désormais classé en spiritueux change de catégorie fiscale

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

Le ratafia change de catégorie tarifaire : de “produit intermédiaire”, il devient “autre boisson spiritueuse” ce qui implique un changement de taux du droit de consommation applicable et induit quelques formalités supplémentaires.  Le ratafia relève désormais d’un nouveau taux d’imposition puisque, le droit de consommation est, en 2016, de 1 737,56 € par hectolitre d’alcool pur…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections européennes : CAP immédiat sur la PAC !

L’Europe du vin s’écrira à Bruxelles. Si en France, le scrutin a été largement favorable à la liste Rassemblement national (31%), en Europe, les résultats montrent un Parlement un peu plus à droite qu’en 2019, mais sans que les équilibres soient chamboulés, explique la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d'Origine Contrôlée (Cnaoc).

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole