Le semis direct des couverts enthousiasme les viticulteurs

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Proposée par la Chambre d’agriculture de l’Aube, la formation sur le semis direct des couverts en viticulture suscite de plus en plus d’intérêt auprès des exploitants viticoles. Florent Grados adhère à la CUMA Avenir en Côte des Bar et au GIEE Arbre et Paysage en Champagne. Avec deux ses collègues viticulteurs, il travaille sur l’implantation…

Cet article est réservé aux abonnés.
L’expérience, la meilleur façon pour se former à la technique du semis direct « Les viticulteurs sont de plus en plus intéressés par le semis direct des couverts végétaux, constate Mélanie Boucherat, conseillère en viticulture à la Chambre d’agriculture de l’Aube. Cette pratique répond à la problématique d’implanter les couverts sans travailler le sol afin de limiter le tassement. Intervenant à la formation sur le semis direct en viticulture, Julien Senez commence à être reconnu par les viticulteurs champenois pour ses connaissances sur le sujet pour les grandes cultures. Son expérience donne des pistes de réflexion sur les erreurs à ne pas commettre en semis direct et sur le matériel à adapter pour implanter un couvert dans de bonnes conditions. »

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La Chambre d’agriculture de l’Aube déménage en avril

À partir du 3 avril, la Chambre d’agriculture de l’Aube accueillera désormais tous ses ressortissants et partenaires à l’Espace Régley. Un nouveau lieu à Troyes pour poursuivre le projet inTERREractions et la création d’une nouvelle dynamique consulaire.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole