Le SGV fait sa rentrée devant la presse parisienne

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

Le traditionnel rendez-vous du Syndicat Général des Vignerons avec les journalistes parisiens a été programmé le 7 octobre dans les locaux du restaurant Tamara, à quelques pas du Palais Royal. Plusieurs thématiques ont été développées devant la presse, dont le bilan de la vendange 2021, la fiscalité des transmissions ou l’environnement, avant une conclusion tout en…

Cet article est réservé aux abonnés.
La diversité champenoise se met à table

Geoffrey Orban, expert en dégustation géo-sensorielle, et Félix Bogniard, directeur du restaurant Tamara, ont ravi les papilles des journalistes parisiens le 7 octobre. En image : huîtres Gillardeau n°2, burrata, et radis marinés.

À la suite de la conférence de presse de rentrée du SGV, la presse nationale et spécialisée a pu apprécier la diversité offerte par la bannière collective Champagne de Vignerons. Quatre moments de consommation, de l’apéritif au dessert, ont permis de mettre en valeur les terroirs champenois à travers une sélection de douze cuvées. Montagne de Reims, Côte des Blancs, Côte des Bar, et Vallée de la Marne étaient représentés par de savoureux bruts nature, millésimes, blancs de blancs et blancs de noirs. La diversité était donc le maître-mot de cette dégustation, menée sous l’égide de Geoffrey Orban, avec pour ligne de conduite le Cahier d’Empreintes « Sol, Fruit et Cave » établi par le SGV pour « simplifier la visibilité du champagne », rappelle l’expert en dégustation géo-sensorielle. Pour accompagner ce déploiement de cuvées caractérisées tantôt par leur gourmandise, tantôt par leur fraîcheur ou leur vinosité, les créations du restaurant Tamara ont achevé de convaincre les journalistes présents. Jugez plutôt : palourde en gelée, huître et burrata, tourte aux cuisses de volaille confites, tartelette aux noix et glace au foin avec son nuage de lait infusé au foin… De quoi inviter les champagnes de vignerons à table, et ce à tout instant. GP

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

En Champagne, le bio entend rester dans la course 

Bien que la progression de la viticulture bio marque un peu le pas en 2023, les acteurs de cette filière ont des raisons d’espérer dans un monde meilleur. D’abord parce que la professionnalisation de l’ACB se poursuit, ensuite parce que les multiples actions menées portent leurs fruits. Enfin, parce que l’esprit partenarial dans lequel ils s’inscrivent doit leur permettre de « peser » davantage dans les débats.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole