Les pépiniéristes en visite à Plumecoq

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Proposée par la Fédération française de la pépinière viticole (FFPV) et le Comité Champagne, une journée technique a rassemblé 120 professionnels sur le site expérimental de Plumecoq. Changement climatique et flavescence dorée étaient notamment au programme. Un ordre du jour chargé sous un soleil radieux pour cette journée technique du 29 juin, qui enchaînait les…

Cet article est réservé aux abonnés.
Plan jaunisse : prospecter, marquer et arracher Pour lutter contre la flavescence dorée, le SGV prône une lutte collective qui s’appuie sur trois principes clés : prospecter, marquer et arracher. Le « plan jaunisse » est lancé, en coordination avec le Comité Champagne et les chambres d’agriculture (lire « La Champagne Viticole » de mai 2022). « Pour lutter contre cette maladie exponentielle, la réglementation champenoise oblige le traitement des plants à l’eau chaude », rappelle Jean-Michel Dumont, président du Syndicat des pépiniéristes champenois. « Le contrôle est très important. Il faut être vigilant et toujours utiliser un bois ou matériel végétal traité à l’eau chaude. » Jean-Michel Dumont insiste sur l’implication des pépiniéristes : « Comme nous faisons de la multiplication végétale, nous prospectons nos pépinières, les vignes mères de porte-greffes et de greffons. Tout est surveillé, mais pour éviter les contaminations, il faut également que tout le vignoble champenois soit prospecté. »
Plant « origine France » La Fédération française de la pépinière viticole est un syndicat fort de 400 pépiniéristes représentant 90 % des mises en œuvre (221 millions de plants en 2021). Avec sa marque professionnelle Vitipep’s, lancée en 2019, elle propose le premier plant de vigne garanti et contrôlé « origine France ». Cette marque fédère plus de 250 professionnels du plant sur l’ensemble des bassins viticoles français.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La Chambre d’agriculture de l’Aube déménage en avril

À partir du 3 avril, la Chambre d’agriculture de l’Aube accueillera désormais tous ses ressortissants et partenaires à l’Espace Régley. Un nouveau lieu à Troyes pour poursuivre le projet inTERREractions et la création d’une nouvelle dynamique consulaire.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole