“L’excès de démarches administratives “pourrit” la vie des vignerons. Il arrive un moment où il faut que ça descende de la tête aux bras.”

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur :

“L’excès de démarches administratives “pourrit” la vie des vignerons. Il arrive un moment où il faut que ça descende de la tête aux bras.”
Maxime Toubart, président du SGV

En conférence de presse lors du récent salon Viteff à Epernay, le président du Syndicat général des vignerons de la Champagne s’est notamment exprimé sur les difficultés que rencontraient les vignerons champenois en particulier lors du recrutement de vendangeurs. “Les vignerons devraient pouvoir pleinement se consacrer à leur vignoble et ne pas avoir à gérer quatorze démarches administratives pour une semaine d’embauche d’un saisonnier. Du préfet au Premier ministre en passant par le ministre de l’Agriculture et la Direccte, tout le monde nous comprend, mais rien ne change.”

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Une table ronde haute en couleur pour le centenaire de la Cnaoc

La Cnaoc a élu domicile à Beaune pour son Congrès du centenaire, du 24 au 26 avril. Un menu copieux était prévu pour l’occasion : une assemblée générale pour entériner son projet politique et son plan stratégique, un grand oral avec la Commission européenne pour un bilan de la dernière mandature, et un débat entre les six principales listes candidates au Parlement européen.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole