Météo : des données de précision pour le travail de la vigne

Gel, grêle, orages, échaudage et dans un certain sens, maladies cryptogamiques : la viticulture est par définition une activité météosensible. La maîtrise des données météorologiques constitue la première brique des outils d’aide à la décision.

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur : Alain Julien

Gel, grêle, orages, échaudage et dans un certain sens, maladies cryptogamiques : la viticulture est par définition une activité météosensible. La maîtrise des données météorologiques constitue la première brique des outils d’aide à la décision.

Cet article est réservé aux abonnés.

Sencrop, leader des stations météo en Champagne

Depuis 2019, l’entreprise Sencrop, installée à Roubaix, développe des solutions météo adaptées à la viticulture. Les données des stations connectées permettent d’anticiper les risques de maladies cryptogamiques, de déterminer les fenêtres de traitement idéales et de prévenir les risques de lessivage. Les solutions Sencrop sont compatibles avec la plupart des outils d’aide à la décision conçus spécifiquement pour la viticulture. Très implantée en Champagne, la société compte plus de 800 stations installées via des sections locales du SGV dont quelque 500 pluviomètres.

Parmi les vignerons utilisateurs, l’administrateur du SGV Cédric Moussé qui est à l’origine de l’installation de capteurs Sencrop en réseau par sa section locale de Cuisles. Au total, une douzaine de stations connectées couvrent les 100 hectares de ce secteur de la Vallée de la Marne. « C’est un outil totalement complémentaire avec le portail météo du Comité qui offre des informations assez larges. La précision et l’instantanéité des données de ces stations nous permettent d’avoir des actions extrêmement efficaces à l’échelle d’une parcelle. Les infos arrivent en temps réel, comme cela je connais parfaitement la pression maladie du moment. Cela m’a quelquefois permis de sauver ma récolte. Et cela participe largement à la réduction des doses puisque l’analyse de la pluviométrie détermine la manière dont je vais traiter. »

Weenat en pointe contre le risque de gel

Créée en 2014, la société nantaise Weenat commercialise des stations météo connectées et une application dédiée pour optimiser la conduite des exploitations agricoles et viticoles. Des capteurs agrométéorologiques mesurent en temps réel les paramètres nécessaires à la bonne conduite de la vigne. En 2021, Weenat a lancé son outil de prévision « WeeFrost » pour le gel à j-4. Le dispositif utilise les modélisations de Météo France qu’il croise avec les données des stations locales pour estimer les probabilités de gel sous trois seuils (0 °C, -1 °C et -3 °C).

La solution a été testée par le groupe Grands Chais de France et la Maison Hennessy pour la saison 2021 avec selon Weenat : « deux fois moins d’erreurs de prévision de plus de 3 °C, jusqu’à 30 % de précision en plus sur les prévisions de la température minimale, plus de 70 % des situations de gel prédites 48 heures à l’avance, contre seulement 50 % avec les prévisions météo classiques ».

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

L’Europe durcit le ton sur les phytos

L’Union européenne discute actuellement un projet de règlement pour réduire de 50 % l’utilisation et les risques liés aux pesticides d’ici 2030 et de largement les interdire dans les zones dites sensibles.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole