Se former pour combattre les douleurs dues au travail 

Le réseau Kiné Form & Santé et la MSA s’engagent contre la prévention des troubles musculo-squelettiques : les vignerons marnais sont incités à se former pour « mieux utiliser leur corps au quotidien ». 

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur : Guillaume Perrin

Christophe Geoffroy, kinésithérapeute de l’équipe de France de football, a beau avoir été mobilisé au Qatar pour la Coupe du monde 2022, il n’en reste pas moins préoccupé par ce qu’il se passe près de chez lui, à savoir les maux qui touchent les vignerons dans leur quotidien. Installé à Cumières, ce spécialiste de la prévention des blessures et des TMS (troubles musculo-squelettiques) a développé Zéro TMS®, une méthode basée sur la connaissance du corps, l’observation et l’écoute pour empêcher la survenue de TMS au travail. « L’homme connaît mieux son téléphone portable que son corps ! », regrette le Marnais. 

Lors d’une réunion organisée le 30 novembre à Rilly-la-Montagne, la masseuse-kinésithérapeute Émilie Castellain a dévoilé les enjeux de la méthode Zéro TMS®. Celle-ci vise à accompagner des groupes de professionnels de la vigne et du vin pendant 10 mois : le cycle de formation, composé de sept sessions d’une demi-journée, débute avec la taille et se poursuit en tenant compte des travaux de saison.  

Comprendre comment fonctionne le dos ou les épaules, agir en utilisant les postures qui respectent l’anatomie, et pratiquer des petits exercices d’entretien du corps (renforcement musculaire, étirements, détente) sont les trois principaux modes d’action prônés par Kiné Form & Santé, qui rappelle que les lombalgies constituent non seulement le TMS le plus répandu, mais aussi la première cause de souffrance au travail. « Il s’agit de prendre le problème (NDLR : des TMS) à la source, plutôt que d’agir une fois qu’il est trop tard », précise Émilie Castellain. 

« La plupart des TMS sont supprimables par la prévention » – Émilie Castellain, Kiné Form & Santé

Cependant, il n’est pas forcément nécessaire de révolutionner les habitudes de travail ou d’investir lourdement dans de nouveaux matériels ou processus pour combattre ces maux. C’est plutôt une question de responsabilité individuelle, appuie Christophe Geoffroy : « L’homme doit être davantage responsable de son corps, de sa santé et de ce qui lui arrive, mais pour cela il doit être formé. » Cette formation pratique « livre les clés pour éviter de se faire mal au quotidien, et cela est valable pour les activités de la vie professionnelle et privée. La plupart des TMS sont supprimables par la prévention », complète sa collègue. 

La MSA Marne Ardennes Meuse a érigé en priorité le combat contre le fléau des TMS, qui prend de l’ampleur. Afin de limiter les risques de paralysie des exploitations vigneronnes, l’organisme annonce l’ouverture d’un premier créneau autour de 12 personnes dès le mois de janvier 2023. D’autres rendez-vous sont prévus en février (sur le terrain), en mars, en avril, en mai, en septembre, puis en novembre. La participation à chacune des sessions est requise pour bénéficier de la prise en charge par la MSA. 

Le dispositif est réservé aux exploitations champenoises comptant moins de 5 salariés ; cependant, le réseau Kiné Form & Santé peut intervenir partout, à la demande de la MSA de toutes les régions. Les exploitants aubois et axonais peuvent se rapprocher de leur conseillers MSA et leur adresser une demande pour suivre cette formation.

Pour plus de renseignements, contactez :

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Agricultrice, viticultrice : les clés d’une installation réussie

L’installation sur une exploitation agricole ou viticole ne s’improvise pas. De nombreux facteurs personnels et professionnels sont à prendre en compte : le portage du foncier, la gestion de l’exploitation dans toutes ses dimensions (économique, technique, humaine…) ou encore le temps à se consacrer à soi-même et à son entourage.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole