Un nouveau président pour Villenauxe-la-Grande

Temps de lecture : 4 minutes

Auteur :
En février 2019, Sébastien Oudard a pris la suite d’Alain Oudard. Retour sur la présidence d’Alain et sur la relève.

Sébastien Oudard.


Alain, depuis quand êtes-vous président de la section de Villenauxe-la-Grande ?
J’ai été élu en 1981 à la tête de la section locale. Je faisais partie du Groupe de jeunes du SGV et quand le président, M.Diard, a voulu passer la main, il m’a paru naturel de me présenter.
Quelles actions et quels souvenirs gardez-vous de vos années à la tête de la section ?
Quand je suis arrivé à la section, c’était l’époque des crus. Villenauxe était un cru de l’Aube à 77 %. Au vu de la situation géographique de la commune, cela ne nous semblait pas très cohérent : certes, nous sommes dans l’Aube mais nous sommes sur les mêmes caractéristiques que la région de Congy-Sézanne. Je me suis donc attelé à faire reconnaître la commune comme une commune de ce secteur et donc avec la même valeur de cru que pour la commune voisine, Bethon. En 1983, Villenauxe était sur la même échelle que Bethon, c’est-à-dire 85 %. Puis, nous avons eu la même progression. Entre 1981 et 1990, j’ai organisé deux fois par an des réunions techniques avec le CIVC. Il était important pour moi que les vignerons du secteur aient des connaissances techniques pointues et en adéquation avec les pratiques du moment. En 1990, je suis devenu président de l’Association Foncière et en 1995 nous avons refait tous les chemins de la commune.
En 2006, nous avons fait une tentative de pose de raks. Nous avons essuyé un échec qui ne nous pas découragés puisque deux ans plus tard nous les posions et depuis ça continue. En 2008, nous avons profité des changements de locaux du SGV pour faire une journée visite. Tous les adhérents de Villenauxe et Bethon sont allés avenue de Champagne et, l’après-midi, nous avons visité les crayères. Pour finir, en 2010 nous avons réalisé des panneaux dans les vignes, pour expliquer le travail de la vigne et les paysages. Malheureusement ils ont été cassés et volés.
Vous avez souhaité passer la main ?
Oui, il était temps. Il fallait faire de la place aux jeunes. Je l’ai fait sur mon exploitation en prenant ma retraite et en laissant la place à ma fille, qui va commencer la commercialisation. Il me fallait faire de même pour la section.

“C’est un travail collectif. Je suis très fier de mon terroir et de ma commune.” Sébastien Oudard

Sébastien, en février vous avez pris la suite d’Alain. Est-ce que vous pouvez vous présenter et nous dire pourquoi vous avez souhaité devenir président ?
Je suis vigneron depuis mon retour sur l’exploitation familiale en 2010, après mon BTS viti-oeno à Bordeaux. Je travaille avec mes parents et un de mes frères. Nous commercialisons nos bouteilles et nous avons un gîte. Voilà pour le contexte de mon exploitation. Quand Alain, un cousin, a annoncé qu’il partait, je me suis dit pourquoi pas moi ! Je voulais absolument que le travail accompli par la section continue. Nous étions plusieurs jeunes à vouloir poursuivre. Ainsi, on y est allé en équipe (Elodie Trochet comme secrétaire, Philippe Oudart comme trésorier et Jean-Baptiste Brochot). Nous ne sommes pas élus depuis longtemps mais c’est un travail collectif. Je suis très fier de mon terroir et de ma commune. Nous sommes parfois un peu oubliés, à cause de notre situation géographique, dans l’Aube mais au bout du bout d’une région viticole marnaise. Il faut qu’on fasse parler de nous et que nous montrions la qualité de nos vignes et de nos vins. C’est dans cette optique là que je veux travailler avec les tous les vignerons de Villenauxe.
Déjà des projets ?
Oui ! Avant même de devenir président, je suivais l’arrivée d’une délégation du Cap-Vert à Villenauxe. Tous les ans, le Cap-Vert fête son indépendance. Cette année pour ce faire, des ministres, des consuls et peut-être l’ambassadeur seront présents le 6 juillet 2019 dans notre commune. C’est l’occasion de présenter le village sous son meilleur jour et surtout de mettre en avant les vignerons. Une fois que j’ai été élu, avec le bureau de la section nous sommes allés proposer des activités à la commune et à l’association des commerçants. Ils ont tout de suite accepté. Il ne fallait pas rater l’occasion de parler de nos métiers et de notre passion.
Nous avons souhaité nous adresser aux adultes mais aussi aux enfants. Il y a aura des dégustations, des quiz, des balades, un goûter… un vrai moment de partage. Pour les autres projets, j’ai beaucoup d’idées. Je suis très motivé. Alain a fait énormément de choses et bien sûr nous allons continuer ce qui a été mis en place, notamment les raks. J’aimerais faire plein d’autres choses et j’espère que les membres de la section seront aussi motivés. Et surtout qu’on le restera longtemps !

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole