Un projet éducatif autour de la vigne pour les collèges

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur :

L’association Vin & Société développe actuellement un programme pédagogique qui s’appuie sur la récente mise en place des Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) dans les collèges. Les enseignants doivent accorder 10% du temps scolaire à un sujet transversal pluridisciplinaire. L’occasion pour la filière de faire inscrire la vigne dans les programmes au travers de la géographie, la science, les mathématiques, la littérature etc. Cet EPI aura une double dimension : une partie théorie en classe et une partie « terrain » (visite d’un domaine). Le Web pédagogique, agence forte d’un réseau de plus de 150 000 enseignants, accompagne Vin & Société dans la création et le déploiement de ce projet. Un audit réalisé fin 2016 a démontré un fort intérêt des enseignants pour le sujet. La vigne est vue comme une thématique riche ayant de nombreux points d’accroche avec les programmes. Porté par les vignerons et par les interprofessions en région, ce programme sera testé cette année par 10 vignerons et professeurs avant d’entrer dès 2018 dans sa phase de déploiement régional puis national. Vin & Société est convaincue de l’intérêt de mener des actions d’éducation sur la découverte de la vigne allant dans le sens des valeurs de pédagogie et transmission chères à la filière vitivinicole. L’approche de cette culture par les jeunes favorise ensuite un respect et une connaissance du produit, induisant une consommation responsable à l’âge adulte.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

En Champagne, le bio entend rester dans la course 

Bien que la progression de la viticulture bio marque un peu le pas en 2023, les acteurs de cette filière ont des raisons d’espérer dans un monde meilleur. D’abord parce que la professionnalisation de l’ACB se poursuit, ensuite parce que les multiples actions menées portent leurs fruits. Enfin, parce que l’esprit partenarial dans lequel ils s’inscrivent doit leur permettre de « peser » davantage dans les débats.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole