Une force pour avancer vers une dynamique durable

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Récoltant manipulant, coopérateur, vendeur au kilo, en agriculture biologique ou traditionnelle, exploitation certifiée HVE ou VDC : chaque profil est représenté au sein des GDV (Groupement de développement viticole). Il n’y a pas de frontière entre les différents itinéraires techniques de production. C’est même moteur et formateur. Les réunions techniques ou « en bout de parcelle », sont…

Cet article est réservé aux abonnés.

Les conseillers ont la parole

Le groupe, le conseil, le terrain et les échanges font partie des fondations du fonctionnement du GDV. Pour Sébastien, « le métier est motivant car il évolue en permanence avec des marges de manœuvre importantes. Nous élaborons des conseils adaptatifs au contexte et adaptés à l’exploitation. » Quant à Julie, elle considère que « c’est le relationnel et la compréhension des problématiques du vigneron qui créent une véritable dynamique du métier. » Pour Isabelle, « cette rencontre avec les producteurs est indispensable dans mon quotidien.» Enfin, Valentin avoue exercer ce métier avec passion : « Je travaille avec des viticulteurs intéressés, qui ont des besoins et des attentes auxquels nous nous devons de répondre. C’est en cela que c’est passionnant. »

Les GDV en bref

GEDV de l’Aisne (62 adhérents) - Vincent Naudé, président : « Nous devons produire des raisins de qualité en utilisant le moins d’intrants possible. Le groupe est une force pour y arriver tous ensemble. » GDV de l’Aube (140 adhérents) - Vincent Martin, président : « Trouver des solutions dans le conseil pour apporter plus de résilience aux vignes et répondre aux exigences alimentaires et à la demande sociétale. » GDV de la Marne (127 adhérents) - Jean-Pierre Vazart, président : « Le GDV est là pour accompagner les initiatives. Il encourage et influence les prises de décisions sur les exploitations. »

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La Chambre d’agriculture de l’Aube déménage en avril

À partir du 3 avril, la Chambre d’agriculture de l’Aube accueillera désormais tous ses ressortissants et partenaires à l’Espace Régley. Un nouveau lieu à Troyes pour poursuivre le projet inTERREractions et la création d’une nouvelle dynamique consulaire.

À vos agendas

LE CONSEIL STRATÉGIQUE POUR L’UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES EN VITICULTURE Les « Jeudis de la viti », c’est votre webinaire mensuel proposé par...

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole