Une réglementation qui dépasse les bornes

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Depuis quelques années, dans le cadre de la tournée vendange du SGV, l’antenne de Château-Thierry organise une visite chez un opérateur de Champagne. C’est l’occasion de réunir les élus, les institutionnels et les partenaires axonais pour évoquer les dossiers syndicaux nationaux mais aussi plus spécifiques au sud de l’Aisne. Cette année, la visite d’exploitation viticole…

Cet article est réservé aux abonnés.

Logement des saisonniers : les propositions du SGV

Assouplissement des normes d’hébergement. Le SGV demande un assouplissement des normes et leur calage sur les règles prévues par le Code du travail : aménager un dispositif, applicable dans toutes les régions viticoles de France, lorsque les travaux confiés aux salariés sont d’une durée inférieure ou égale à 30 jours (prise en compte de la durée et nature de l’activité et adaptation des règles d’hygiène et de sécurité). Cet assouplissement des normes d’hébergement des saisonniers agricoles permettrait d’éviter :
  • les troubles à l’ordre public liés à l’afflux massif de population sur de courtes périodes,
  • un fort développement du recours à la prestation de services,
  • la précarisation des conditions d’emploi.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections européennes : CAP immédiat sur la PAC !

L’Europe du vin s’écrira à Bruxelles. Si en France, le scrutin a été largement favorable à la liste Rassemblement national (31%), en Europe, les résultats montrent un Parlement un peu plus à droite qu’en 2019, mais sans que les équilibres soient chamboulés, explique la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d'Origine Contrôlée (Cnaoc).

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole