Vincent Léglantier n°2 de l’Association nationale des élus de la vigne et du vin

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

Depuis le 23 novembre, la Champagne compte deux représentants au conseil d’administration de l’Association nationale des élus de la vigne et du vin : la sénatrice de la Marne Françoise Férat et le conseiller municipal de Sézanne Vincent Léglantier, par ailleurs vigneron à Saudoy. Pour le président de la section locale du SGV dans cette commune…

Cet article est réservé aux abonnés.

A la rencontre des élus… en Champagne

Vincent Léglantier révèle que la Champagne sera la première région viticole qui recevra une délégation de l’Anev, décidée à aller à la rencontre des élus sur les territoires pour échanger sur le travail de l’ombre mené au fil des mois. « En collaboration avec le SGV, nous aborderons les dossiers chauds du moment, tels que les exonérations de charges pour les vignerons, les autorisations de plantation, etc. » Le sujet du « Janvier sec », qui exaspère tout particulièrement le vigneron marnais pourrait bien revenir sur la table : « C’est une atteinte aux libertés. Nous vivons dans une démocratie et chacun doit pouvoir être libre de consommer du vin toute l’année d’une manière raisonnable et responsable. »

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

En Champagne, le bio entend rester dans la course 

Bien que la progression de la viticulture bio marque un peu le pas en 2023, les acteurs de cette filière ont des raisons d’espérer dans un monde meilleur. D’abord parce que la professionnalisation de l’ACB se poursuit, ensuite parce que les multiples actions menées portent leurs fruits. Enfin, parce que l’esprit partenarial dans lequel ils s’inscrivent doit leur permettre de « peser » davantage dans les débats.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole