Bac pro : pour la gestion durable des exploitations

Le Centre de formation d’apprentis (CFA) de Bar-sur-Seine propose un bac pro Conduite et gestion de l’entreprise vitivinicole pour apprendre à piloter une exploitation dans une perspective de développement durable.

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur : Alix Loiseau, SGV

La formation de trois ans en alternance, proposée par le CFA qui dépend du Campus Terres de l’Aube, s’adresse aux élèves de troisième, seconde ou première qui souhaitent reprendre une exploitation ou devenir salariés de la filière vitivinicole. En fin d’apprentissage, le jeune diplômé maîtrise les techniques de production de la vigne et le processus de vinification. Il allie la connaissance des sols et du climat aux attentes des clients dont il doit connaître les modes de consommation. De la plantation jusqu’aux vendanges, il vérifie l’entretien du matériel, enregistre les opérations et encadre les personnels (salariés, saisonniers).

Les activités varient selon les différents travaux eux-mêmes soumis aux saisons : vendanges, tailles, relevages, travaux du sol et vinification.
Pour Stephen Bonnessoeur, le directeur de Campus Terres de l’Aube, la problématique de l’attractivité des métiers de la vigne et du vin est un enjeu majeur pour l’avenir des exploitations : « Nous avons des difficultés à attirer des jeunes vers les filières d’enseignement viticoles. On accueille moins de jeunes issus de familles rurales, d’où une méconnaissance importante de ces métiers qui sont chargés de beaucoup d’a priori. »

Selon lui, il est essentiel d’acculturer les chefs d’exploitations à l’apprentissage. « La jeune génération est en mutation : un vigneron ne peut plus faire l’impasse sur les compétences en gestion de son personnel. On ne parle pas à un salarié au XXIe siècle comme on pouvait lui parler au XIXe siècle, estime-t-il. On attirera vers nos métiers en se montrant humain et en partageant le plaisir que l’on a à faire ce métier. Et pour inculquer aux apprenants la notion de plaisir et de passion du métier, personne ne peut mieux le faire que l’exploitant lui-même. »
Par ailleurs, à partir de la rentrée 2023, une réforme touchera la formation bac pro CGEVV pour limiter le décrochage en privilégiant la pluridisciplinarité pour une meilleure professionnalisation des apprenants

 

Pour en apprendre plus sur les métiers viticoles, Campus Terre de l’Aube organise ses journées portes ouvertes : les 17 et 18 mars, le 12 avril et le 13 mai.

Contact : CFA vitivinicole de la Côte des Bar – 1 impasse de la vigne, 10110 Bar-sur-Seine – Tél. : 03 25 29 85 50.

Plus d’informations sur le portail du ministère de l’Agriculture et sur www.epldelaube.fr

 

Devenir tractoriste viticole

Très recherché dans les exploitations viticoles de l’ensemble de l’AOC Champagne, le métier de tractoriste est également enseigné au sein du Campus Terres de l’Aube. Le Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) de l’Aube à Saint-Pouange propose un apprentissage de 42 heures d’avril à juillet pour un effectif de 6 à 8 stagiaires. La formation ouverte aux personnes majeures, titulaires du permis B et ayant une expérience dans les travaux viticoles, a lieu en alternance avec 45 jours au centre et 15 jours en entreprise.

Renseignements au 03 25 41 64 00 ou cfppa.st-pouange@educagri.fr

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

À vos agendas

LE CONSEIL STRATÉGIQUE POUR L’UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES EN VITICULTURE Les « Jeudis de la viti », c’est votre webinaire mensuel proposé par...

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole