Cultiver son bien-être au travail

Le Service santé sécurité au travail et l’Action sanitaire et sociale de la MSA Marne Ardennes Meuse proposent à partir d'octobre 2023, une formation gratuite pour accompagner les viticulteurs face aux contraintes de leur activité et développer leur résilience.

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur : La Rédaction

La formation de six séances réparties sur un semestre, d’octobre 2023 à mars 2024, alterne accompagnement collectif et individuel et s’adresse à tous les acteurs de la viticulture, quels que soient l’activité, l’âge, l’expérience et le niveau de formation.

Grâce à l’accompagnement des animateurs (ergonome, conseiller en prévention, travailleur social ou encore médecin du travail ), les viticultrices ou les viticulteurs vont pouvoir prendre un temps privilégié pour faire le point sur leur situation professionnelle afin de l’améliorer en préservant leur santé.

Tout au long des sessions, les participants en groupe de 6 à 10 personnes vont mettre en commun des problématiques de travail et échanger sur leurs pratiques pour progresser collectivement, acquérir les capacités d’analyse de leur activité en lien avec les facteurs de stress, identifier les pistes de progrès et engager les actions nécessaires pour améliorer l’organisation et le bien-être au travail.

Les assurés peuvent s’inscrire directement ou être orientés par un professionnel de la MSA : le médecin du travail, l’infirmier ou les conseillers du secteur (travailleur social, conseiller en prévention, conseiller en protection sociale).

Renseignements auprès de Christelle Halipré, conseillère en prévention au 06 08 23 69 59
Inscriptions auprès de Carole Houde, Service santé sécurité au travail, au 03 26 40 87 78 ou par mail : houde.carole@mam.msa.fr

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Agricultrice, viticultrice : les clés d’une installation réussie

L’installation sur une exploitation agricole ou viticole ne s’improvise pas. De nombreux facteurs personnels et professionnels sont à prendre en compte : le portage du foncier, la gestion de l’exploitation dans toutes ses dimensions (économique, technique, humaine…) ou encore le temps à se consacrer à soi-même et à son entourage.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole