Des unités Gend-Viti pour sécuriser les exploitations viticoles

Le Comité Champagne, la préfecture de Région et la Gendarmerie de la Marne ont reconduit le 19 octobre, le dispositif Plan Champagne, créé en janvier 2012, qui coordonne les actions des gendarmes pour mieux sécuriser la filière contre les atteintes aux biens, aux personnes et à l'image de l'Appellation. 

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur : La Rédaction

Le dispositif validé par Maxime Toubart et David Chatillon, les coprésidents du Comité Champagne, Josiane Chevalier la préfète de la Région Grand Est et le colonel Romuald de la Cruz, commandant le groupement de gendarmerie départemental de la Marne, reprend les fondamentaux de la première édition qui avait renforcé les liens entre les forces de gendarmerie de la Marne et les exploitations viticoles par de nombreuses actions de prévention des risques et également de répression. 

La nouvelle version du Plan Champagne prévoit notamment la création ponctuelle et locale d’unités baptisées Gend-Viti, mobilisables lors de périodes sensibles, notamment la vendange et la saison des expéditions de fin d’année. 

« Ce dispositif est un outil extrêmement utile. Si nous avons vécu des vendanges sereines sur le plan sécuritaire, ce n’est pas le fruit du hasard, s’est réjoui Maxime Toubart, lors de la signature du Plan. Par ailleurs, la période de fin d’année est toujours tendue et ce Plan rassure toute la filière. »
Pour sa part, David Chatillon s’est félicité « d’une meilleure coordination entre les services de l’État et les professionnels champenois pour lutter contre les nombreuses atteintes à l’appellation Champagne ».

Après une période d’évaluation, le nouveau modèle du « Plan Champagne » pourrait être transposé dans d’autres régions viticoles.

 

 

 

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections européennes : CAP immédiat sur la PAC !

L’Europe du vin s’écrira à Bruxelles. Si en France, le scrutin a été largement favorable à la liste Rassemblement national (31%), en Europe, les résultats montrent un Parlement un peu plus à droite qu’en 2019, mais sans que les équilibres soient chamboulés, explique la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d'Origine Contrôlée (Cnaoc).

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole