Mobilisation générale contre les jaunisses de la vigne

Prospection volontaire, formation des référents jaunisses, mobilisation des communes, ou encore variant M54 : le Syndicat Général des Vignerons et le service technique du Comité Champagne ont dévoilé leur plan d’action pour la campagne 2023 de lutte contre la flavescence dorée lors de réunions d’information dans différents secteurs du vignoble du 13 au 23 mars.

Temps de lecture : 4 minutes

Auteur : Anaëlle Comestaz, SGV

La prospection collective contre la flavescence dorée s’organise en Champagne. Face à la progression exponentielle de cette jaunisse de la vigne contagieuse et incurable, le SGV et le Comité Champagne ont organisé en 2022 la première vaste campagne de prospection collective dans le vignoble. Plus de 6 000 participants se sont mobilisés pendant 136 demi-journées pour…

Cet article est réservé aux abonnés.

La flavescence dorée en Champagne

  • 2005 : Premier cas isolé en Champagne à Mareuil-le-Port, rapidement éradiqué.
  • 2011 : Détection de la cicadelle vectrice de la flavescence dans les vignes.
  • 2017 :
    • Premières formations sur la détection des symptômes FD et sensibilisation à la surveillance ;
    • Détection de quelques pieds isolés avec un variant peu épidémique ;
    • Identification des premières zones délimitées avec obligation de prospection par la Draaf réalisée avec l’appui du Comité Champagne.
  • 2018 : Initiation des prospections collectives volontaires sur certaines communes en parallèle des formations jaunisse.
  • 2021 : Identification du variant M54 très épidémique (multiplication de 2 à 10 fois plus en une année).
  • 2022 : Première campagne de prospection volontaire collective initiée par le SGV et le Comité Champagne.

Le cas du variant M54

M54 est le variant le plus épidémique de la flavescence dorée (il peut se décupler d’année en année). Déjà présent en Aquitaine et en Bourgogne, il a été détecté pour la première fois en Champagne en 2021 sur une cinquantaine de pieds dans deux secteurs de la Vallée de la Marne. Il s’étend désormais sur cinq communes : Dormans, Vert-Toulon, Passy-sur-Marne, Courthiezy, Trélou-sur-Marne.

La mise en place d’une stratégie de lutte permet tout de même de limiter efficacement la propagation de ce variant. Sans lutte, l’arrachage de la parcelle infectée et des parcelles alentour devient nécessaire au bout de quelques années, comme l’indiquent les schémas ci-dessous.

 

 

(Cliquez sur le schéma pour l’afficher en plein écran)

 

 

(Cliquez sur le schéma pour l’afficher en plein écran)

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Élections législatives : ce que la Cnaoc retient du scrutin

« Après une campagne législative éclair et tumultueuse, quelles sont les perspectives pour la filière viticole et que peut-on attendre de cette nouvelle Assemblée nationale alors que l’agriculture a été la grande absente des débats lors de ces élections ? », s’interroge la Confédération nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vin à Appellations d’origine contrôlées (Cnaoc).

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole