Prestation viticole et certification

Dans le cadre de ses engagements environnementaux et conformément à la loi Egalim, la Champagne porte l’ambition de certifier toutes les surfaces de l’AOC d’ici 2030. Certification individuelle ou collective, les prestataires, acteurs incontournables de la filière, sont un levier précieux dans l'évolution des pratiques.

Temps de lecture : < 1 minute

Auteur : La Rédaction

Pour accompagner les prestataires dans ces démarches de certification environnementale, le Syndicat Général des Vignerons organise des réunions d’information :
Mercredi 20 mars 2024 à 14h, à la salle des Fêtes de Oger, rue de la Place, Oger, 51190 Blancs-Coteaux ;
Mercredi 3 avril 2024 à 9h à la Salle polyvalente de Chaumuzy, Foyer rural, rue du Capitaine Chesnais, 51170 Chaumuzy ;
Jeudi 4 avril 2024 à 9h à la salle des fêtes de Ville-sur-Arce, grande rue, 10110 Ville-sur-Arce.

Au programme :
– Rappel règlementaire sur les certifications environnementales,
– État des lieux des certifications environnementales en Champagne,
– Présentation des outils développés par la filière et perspectives d’évolution (intervention du Comité Champagne),
– Échanges et témoignages autour de l’implication des prestataires dans le développement des certifications environnementales : comment les prestataires peuvent -ils accompagner de façon collective les opérateurs pour accéder et gérer les démarches des certifications ?

Merci de confirmer votre présence via ce lien d’inscription

La loi Egalim votée en 2018, prévoit que tous les produits sous signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO), comme une AOC, devraient bénéficier au minimum d’une certification environnementale de niveau 2 d’ici 2030.
Selon le Comité Champagne, plus de 70% des surfaces de l’AOC revendiquent une certification.

 

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Agricultrice, viticultrice : les clés d’une installation réussie

L’installation sur une exploitation agricole ou viticole ne s’improvise pas. De nombreux facteurs personnels et professionnels sont à prendre en compte : le portage du foncier, la gestion de l’exploitation dans toutes ses dimensions (économique, technique, humaine…) ou encore le temps à se consacrer à soi-même et à son entourage.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole