« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

Le 12 avril à Épernay, à peine Coop de France Grand Est venait-elle de voir le jour - destinée à accroître l’influence de la coopération dans la région et au plan national, développer et mutualiser les services rendus aux coopératives -, Eric Potié invitait-il les coopératives champenoises à s’unir davantage. La majeure partie du discours du président a porté sur la nécessité de voir les coopératives coopérer entre elles. Plus fortes, elles peuvent gagner en attractivité, répondre aux attentes des adhérents et porter de nouveaux projets.

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur : La Rédaction

Convaincu du bien-fondé de Coop de France Grand Est, formalisé avec quatre autres fédérations agricoles, viticoles et forestières du Grand Est (Coop de France Lorraine, Coop de France Alsace, FRCA et URGPAL), Eric Potié s’est montré plus fédérateur que jamais lors de l’assemblée annuelle de la coopération viticole champenoise. Après avoir rappelé que « certaines…

Cet article est réservé aux abonnés.

Une initiative marquante côté foncier viticole

Nous y reviendrons dans un prochain numéro, la conclusion de cette AG aura été marquée par l’annonce faite par Xavier Muller, vice-président de la FCVC, portant sur la création de la Foncière France Valley Champagne. « Cette nouvelle solution est mise à la disposition des coopératives pour aider leurs associés coopérateurs et l’ensemble des vignerons champenois dans leur problématique foncière ». Une grande première dans sa forme et dans son ambition. « Un outil champenois au service des Champenois ! », a insisté Nicolas Didier, administrateur du SGV.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Les coopératives champenoises misent sur la RSE

Depuis un an, La Coopération Agricole Grand Est (LCA GE) travaille avec des coopératives sur les étapes de leur démarche RSE afin de proposer un accompagnement complet à destination notamment de la filière viticole champenoise.

Audrey Léger, le mutualisme en héritage

Audrey Léger a intégré le Conseil d’administration de la Section Champagne de la Coopération Agricole Grand Est en mars, en tant que titulaire, avec l’ambition de participer activement au rayonnement de la coopération viticole champenoise.

Aux Riceys, la guerre des coops n’a pas eu lieu 

D’un côté les « Gauchos », de l’autre les « Cathos » ! Aujourd’hui centenaires, la Cave Coopérative des Riceys et la Coopérative de Balnot-sur-Laignes ont longtemps coexisté avec la Coopérative Viticole des Riceys, apparue en 1953 sur fond d’obédiences politiques et convictions religieuses divergentes de la première.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole