Surprise totale pour les 80 ans célébrés le 21 juillet

Temps de lecture : 3 minutes

Auteur :

Pour les 250 adhérents de La Ruche de Troissy, la date du 21 juillet est un événement que chacun a réservé puisque la coopérative fêtera son quatre-vingtième anniversaire. Si le programme restera secret jusqu’au jour J, la convivialité sera bien sûr au rendez-vous. “Nous n’avons rien dévoilé aux adhérents et tout sera secret jusqu’au samedi 21…

Cet article est réservé aux abonnés.

20 ans d’investissements lourds

La coopérative La Ruche réalise le pressurage, l’ensemble de la vinification et du travail du vin jusqu’au tirage et au dégorgement. "Pour l’habillage, nous nous limitons à celui correspondant à la consommation des adhérents. Nous tirons actuellement 700 000 bouteilles mais nous étions montés jusqu’à 1,2 million. 400 000 bouteilles sont tirées pour les adhérents et leur commercialisation et 300 000 en prestation pour des partenaires". L’outil est donc très performant et résulte de la politique menée depuis des décennies. "Ces 20 dernières années, nous avons réalisé des investissements lourds. Par exemple, en 1998, le centre de pressurage a été totalement réhabilité, accueillant sept pressoirs de 12 000 kilos et un de 8 000 kilos. Trois ans plus tard, nous avons créé une salle de dégustation. En 2004, les bureaux et la salle de réception ont été aménagés. Surtout, en 2006, la cuverie en béton a été remplacée par une cuverie inox thermorégulée. 20 000 hectolitres supplémentaires ont été ajoutés. Au total, la capacité de stockage de la cuverie s'élève à 43 000 hectolitres. Une opération dont le coût se chiffre à 7 millions d’euros. Depuis, c’est de l’entretien", conclut Joël Raymond. A noter que La Ruche adhère à l’Union des coopératives de la Vallée de la Marne qui compte quatorze coopératives dans son giron pour une surface de 1045 hectares. Des contrats raisins sont gérés avec le négoce mais Nicolas Feuillatte, coopérative aussi, est le plus gros partenaire. F.W.  

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Les coopératives champenoises misent sur la RSE

Depuis un an, La Coopération Agricole Grand Est (LCA GE) travaille avec des coopératives sur les étapes de leur démarche RSE afin de proposer un accompagnement complet à destination notamment de la filière viticole champenoise.

Audrey Léger, le mutualisme en héritage

Audrey Léger a intégré le Conseil d’administration de la Section Champagne de la Coopération Agricole Grand Est en mars, en tant que titulaire, avec l’ambition de participer activement au rayonnement de la coopération viticole champenoise.

Aux Riceys, la guerre des coops n’a pas eu lieu 

D’un côté les « Gauchos », de l’autre les « Cathos » ! Aujourd’hui centenaires, la Cave Coopérative des Riceys et la Coopérative de Balnot-sur-Laignes ont longtemps coexisté avec la Coopérative Viticole des Riceys, apparue en 1953 sur fond d’obédiences politiques et convictions religieuses divergentes de la première.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole