Transmission : le démembrement de propriété portant sur des immeubles

Le propriétaire d’un bien peut être temporairement privé de sa jouissance au profit d’une autre personne, appelée « usufruitier ». Le propriétaire ainsi dépouillé d’un des attraits essentiels de son bien est désigné sous le nom de « nu-propriétaire » et la propriété est dite « démembrée » puisque deux personnes distinctes se répartissent ses attributs. L’usufruitier détient le droit d’utiliser le bien et d’en percevoir les revenus, tandis que le nu-propriétaire conserve la propriété du bien sans pouvoir en jouir. Il peut seulement transmettre sa nue-propriété (vente, donation,…).

Temps de lecture : 4 minutes

Auteur : Etienne Benedetti, SGV

D’où vient le démembrement ? Le démembrement peut résulter d’une succession. Par exemple, quand une personne décède en laissant un conjoint et des descendants, il est courant que le conjoint recueille l’usufruit de la succession tandis que les descendants héritent de la nue-propriété. Le démembrement est également une solution choisie dans de nombreuses opérations de…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

La déclaration du micro-BA en détail

Comme chaque année, il est temps de déclarer ses revenus ! Les exploitants soumis au régime du micro-bénéfice agricole (micro-BA) doivent déclarer leurs recettes dans une annexe de la déclaration générale des revenus : la 2042 C-PRO.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole