Trois questions à Pascal Doquet, président de l’Association des champagnes biologiques (ACB)

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

L’Association des champagnes biologiques (ACB) a envoyé cet été un communiqué alarmant sur le cuivre. Pourquoi ? Dans le cadre de la ré-homologation du cuivre, l’EFSA, l’agence européenne en charge du dossier, préconise une nouvelle baisse des doses autorisées à 4 kg/ha sans lissage pluri-annuel. Ce serait une catastrophe qui signerait la fin de la viticulture…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Accéder à la certification sans embûche

Tous les ans, les Chambres d’agriculture du Vignoble champenois sont sollicitées pour accompagner les viticulteurs dans le parcours à la certification de leur exploitation. Un accompagnement précieux et apprécié qui aboutit à l’obtention du sésame.

Entretien du sol : des pistes de réflexion après une saison compliquée 

Dérèglement climatique oblige, les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. Après une saison 2022 marquée par un été très sec, 2023 s’est avérée beaucoup plus humide sur la période de mars à août. Ces millésimes très différents d’une année à l’autre, ajoutés à des automnes de plus en plus doux, rendent les campagnes d’entretien du sol parfois compliquées à gérer.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole