Trois questions à Pascal Doquet, président de l’Association des champagnes biologiques (ACB)

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

L’Association des champagnes biologiques (ACB) a envoyé cet été un communiqué alarmant sur le cuivre. Pourquoi ? Dans le cadre de la ré-homologation du cuivre, l’EFSA, l’agence européenne en charge du dossier, préconise une nouvelle baisse des doses autorisées à 4 kg/ha sans lissage pluri-annuel. Ce serait une catastrophe qui signerait la fin de la viticulture…

Cet article est réservé aux abonnés.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Du nouveau avec les Ateliers techniques de la viti

Les Chambres d'agriculture du Vignoble champenois innovent. Avec les Ateliers techniques de la viti, elles proposent une nouvelle formule basée sur l’échange et des démonstrations en dynamique de matériels adaptés à la saison.

Mathilde Margaine, fière de ses racines vigneronnes

Au sud-est de la Montagne de Reims, le terroir de Villers-Marmery a la particularité d’être planté à 98 % de Chardonnay. Une typicité qui rayonne notamment dans les champagnes A. Margaine, élaborés par Arnaud et sa fille Mathilde. La 5e génération est en marche, tout aussi passionnée.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole