Sensibilité bio à fleur de peau !

Temps de lecture : 6 minutes

Auteur :

Dans le dédale de ruelles de Villenauxe-la-Grande, au Nord-Ouest de l’Aube, le Champagne Barrat-Masson n’est pas facile à dénicher. Les propriétaires n’ont pas encore accroché d’enseigne au portail de la maison, trop occupés qu’ils sont à faire des vins bio de première qualité, à faire ressortir l’empreinte du terroir sézannais. Sans fard, juste dans le…

Cet article est réservé aux abonnés.

Secraie story

Parce qu’ils sont avides de comprendre la façon dont d’autres vignerons travaillent sur d’autres terroirs, les époux Barrat-Masson ont intégré plusieurs réseaux d’échanges professionnels ces dernières années. Ils font ainsi partie des douze domaines qui composent l’association "Des pieds et des vins" que l’on retrouve au Printemps des champagnes, lors des dégustations de vins clairs, notamment. Ils apprécient "l’esprit de groupe" qui y règne entre viticulteurs conventionnels et bio. Ils adhèrent évidemment aussi à l’association des vins bio pour explorer cette voie toujours plus loin avec d’autres passionnés et se faire connaître du public à travers l’événement Bulles bio, par exemple. Ils font par ailleurs partie des pionniers d’une communauté un peu moins connue, Secraie, née dans les Coteaux du Sézannais afin d’en faire la promotion et dévoiler les spécificités de ce terroir habituellement raccroché à la Côte des Blancs et un peu noyé dedans. "Nous effectuons des dégustations comparatives en apportant chacun un 100 % chardonnay et nous essayons ensemble de déterminer l’empreinte de notre terroir. Il y a en effet un trait commun et nous devons pouvoir tirer ce fil rouge qui nous unit. A Villenauxe, aux confins de l’Aube, la Seine-et-Marne et la Marne, nous sommes un peu paumés et il est important pour nous de rencontrer d’autres acteurs de la Champagne", déclarent ces jeunes vignerons plein d’énergie et ouverts sur le monde.  

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole