Une vigne en foule des années 1890

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur :

Parmi les curiosités et raretés de la dernière vendange, la vigne en foule de la famille Delagarde, une centaine de pieds de meunier à Janvry. Les raisins 2017 sont bien là et beaux. “Nous n’avons pas la date exacte de plantation, explique Fabrice Delagarde, mais cette vigne, qui appartient à ma sœur et que je…

Cet article est réservé aux abonnés.

Du tri dans les parcelles

Fabrice Delagarde (président), Stéphanie Simard (responsable commerciale et marketing) et Jean-Christophe Lenfant (œnologue).

A la coopérative vinicole de Germigny Janvry Rosnay (115 ha, 60 vignerons exploitants), une affiche annonçait la couleur sur le quai, rappelant l’importance de trier la vendange. La cueillette 2017, débutée le samedi 2 septembre, aura duré deux petites semaines sur une quarantaine de terroirs. "Nos adhérents jouent énormément le jeu en assurant effectivement un gros tri à la parcelle", confirme le président Fabrice Delagarde, heureux de cette implication collective. Sur place en effet, un coup d’œil sur les chardonnays et meuniers au pesage confirmait que ce millésime, certes compliqué et contrasté selon les secteurs, avec un volume souvent réduit, permet cependant d’être optimiste. "Nous avons également beaucoup sélectionné pour faire du rouge et Jean-Christophe Lenfant, notre œnologue, est vraiment satisfait des approvisionnements". Le président insiste sur "les valeurs d’échange, d’entraide et teintées d'humanité" qui continuent de se transmettre, génération après génération, depuis la création de la coopérative en 1961 sous l’impulsion de René Lamblot. Autour du vieux pressoir d’origine Dollat, incontournable au siège de Janvry, jeunes et anciens auront, cette année encore, savouré ces moments de convivialité indispensables à la cohésion. Notons aussi la modernité qui caractérise la coopérative puisque le conseil d’administration rajeuni compte six femmes et sept hommes.

De beaux chardonnays sur le quai à Janvry.

Mobilisées pour la vendange, les équipes l’étaient aussi pour un autre événement, la Foire de Châlons (250 000 visiteurs). Le stand Prestige des Sacres, toujours prisé, proposait des bulles blanches et roses nées à la coopérative de Germigny Janvry Rosnay. Prestige des Sacres, créée en 1984 est en effet la marque consensuelle, d’assemblage et apéritive de la coop, aux côtés de la marque Ch. de l’Auche, née en 1974 et réputée pour ses blancs de noirs. Deux identités champenoises que l’on retrouve dans les boutiques Caves et Terroirs ouvertes à Reims et Muizon. Les deux marques commercialisent en moyenne 250 000 bouteilles par an, dont 80 % vendues en France.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Mathilde Margaine, fière de ses racines vigneronnes

Au sud-est de la Montagne de Reims, le terroir de Villers-Marmery a la particularité d’être planté à 98 % de Chardonnay. Une typicité qui rayonne notamment dans les champagnes A. Margaine, élaborés par Arnaud et sa fille Mathilde. La 5e génération est en marche, tout aussi passionnée.

Le Champagne Jean Josselin ou le goût de l’épure

Le domaine de Gyé-sur-Seine a séduit le jury par la qualité artistique et sensible de son nouvel habillage, parfaitement en cohérence avec l’esprit épuré qui guide le travail en vigne et en vinification de Jean-Félix Josselin.

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole