Protection des terroirs : la mission de l’ODG Champagne et Coteaux Champenois

Le Syndicat Général des Vignerons a été désigné en 2008 par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (Inao) comme Organisme de Défense et de Gestion de l’Appellation d’Origine Champagne et Coteaux Champenois.

Temps de lecture : 2 minutes

Auteur : Louise Bataille, SGV

Le Syndicat Général des Vignerons a été désigné en 2008 par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (Inao) comme Organisme de Défense et de Gestion de l’Appellation d’Origine Champagne et Coteaux Champenois.

Cet article est réservé aux abonnés.

Le rôle des collectivités dans la planification territoriale des énergies renouvelables

Les collectivités détiennent un rôle majeur dans la réalisation des objectifs de la politique énergétique. En 2021, la loi « Climat et Résilience » a renforcé le rôle des collectivités en les impliquant d’autant plus sur les questions relatives à l’énergie. La loi APER a donné aux collectivités et élus locaux un rôle crucial pour les aménagements du territoire. En effet, les communes peuvent désormais définir, après concertation des riverains, des zones d’accélération, où elles souhaitent prioritairement voir des projets d’énergies renouvelables s’implanter.

Ces zones peuvent concerner tout type d’énergie : le photovoltaïque, le solaire thermique, l’éolien, la méthanisation… tous les territoires sont concernés par cette planification et doivent personnaliser leurs zones d’accélération en fonction des enjeux et des possibilités de leurs secteurs.

Une fois celles-ci déterminées, les porteurs de projets seront incités à se diriger vers ces zones d’accélération. Elles représenteront une volonté politique et locale, mais permettront également au porteur de projet d’obtenir des avantages financiers.

Depuis fin 2023, les communes sont invitées à proposer leurs zones d’accélération. Elles doivent consulter leurs habitants pour les fixer collectivement. Un objectif régional est à réaliser. Si les zones sont suffisantes pour atteindre l’objectif fixé, les communes pourront identifier des zones d’exclusion sur leur territoire, sur lesquelles l’implantation de projets d’énergie renouvelable ne sera pas autorisée.

Point de vigilance avec les aménagements de parcelles

Un projet d’aménagement de parcelle peut représenter une menace pour la préservation des paysages si l’opérateur ne se soucie pas de son intégration paysagère.

Le cahier des charges de l’AOC Champagne donne l’obligation à chaque opérateur champenois de déclarer auprès de l’ODG, avant le début des travaux, toute modification substantielle de la morphologie, du sous-sol, des éléments paysagers, ou encore de la composition du sol. L’ODG encadre et contrôle les aménagements relatifs aux parcelles de vigne pour veiller au respect du cahier des charges.

Ces aménagements doivent conserver au mieux les principales propriétés initiales de la parcelle (pente moyenne, orientation principale, type de sol) et doivent s’insérer harmonieusement dans l’ensemble du coteau : lignes paysagères, hydraulique maîtrisée, sécurité assurée.

Recherche

  • Par tranche de date

Recherches populaires :

Coopératives

Vendanges 2022

Oenotourisme

UNESCO

Viticulture durable

Plus d’articles

Bethon fait peau neuve

À l’ombre du clocher de Saint-Serein, haut perché, la commune respire la sérénité et met en valeur ses atouts grâce à une dynamique communauté de vignerons, notamment. À travers les multiples constructions et rénovations engagées, l’actualité nous montre combien, ici, on s’attèle à façonner le village et les paysages. Pour les rendre toujours plus attractifs.

Aux urnes, vignerons !

À l’heure où j’écris ces lignes, je reçois beaucoup d’informations sur les attaques de gel dans les vignobles de nos confrères du Jura, du sud de la France...

Vous souhaitez voir plus d'articles ?

Abonnez-vous

100% numérique

6€ / mois
72€ / 1 an

Numérique & magazine

80€ / 1 an
150€ / 2 ans

Magazine la Champagne Viticole